Mettre à jour Internet Explorer

Directeur PEGH (H/F)

Mis à jour le 10.06.2024

A temps complet
Fonctionnaire détaché / mise à disposition ou contractuel en CDI
A pourvoir dès que possible
Poste basé à Saint-Denis (93)

L’établissement

L’Agence de la biomédecine est un établissement public administratif de l’Etat placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé. L’Agence encadre, supervise, accompagne et évalue les activités dans les domaines du prélèvement et de la greffe d’organes, de tissus et de cellules, ainsi que dans les domaines de la procréation, de l’embryologie et la génétique humaines, de la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires humaines. Elle remplit à la fois des missions d’encadrement et d’expertise et des missions opérationnelles, qui impliquent, pour certains de ses services, un fonctionnement 24/24 et 7j/7 (par exemple pour la répartition des greffons).
L’Agence accueille 253 collaborateurs qui travaillent essentiellement au siège situé à Saint-Denis (93) ; une cinquantaine d’agents exercent leurs fonctions dans les services territoriaux en région.
L’Agence de la biomédecine est dirigée par une directrice générale appuyée par deux directeurs généraux adjoints : un directeur général adjoint en charge de la politique médicale et scientifique et un directeur général adjoint chargé des ressources.

Environnement du poste

Au sein de la DGAMS, la Direction de la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines (DPEGH) pilote le déploiement du plan ministériel dédié à la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines. Il s’agit d’une démarche stratégique d’ampleur nationale qui vise à fluidifier les parcours de soins pour tenir compte de l’impact des lois relatives à la bioéthique, en collaboration avec la DGS et la DGOS, afin de permettre une meilleure lisibilité à toutes les parties prenantes.

L’activité de la DPEGH évolue vite, préfigure l’avenir et veut répondre à des enjeux qui dépassent le cadre habituel des soins. L’ouverture de l’assistance médicale à la procréation (AMP) aux couples de femmes et femmes seules a généré une demande sociétale qui multiplié l’activité par 8 en 2 ans. Cette évolution des attentes sociétales modifie en profondeur le rapport des patients avec le système de soins et l’agence doit accompagner ce changement. Le champ de la génétique est aussi en pleine mutation avec le déploiement de nouveaux outils comme le séquençage de l’exome en routine qui permet de lutter contre l’errance diagnostique, les tests sur internet, et le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les maladies chroniques et les maladies rares.

Le directeur de la DPEGH pilote ces évolutions en lien étroit avec les professionnels et les usagers, pour proposer une vision susceptible d’éclairer la décision publique et le travail du législateur.

La DPEGH est composée de 13 personnes et de 3 pôles :

  • Le pôle « AMP » ;
  • Le pôle « diagnostics et génétique » couvrant les domaines de la médecine fœtale, du diagnostic prénatal (DPN), du diagnostic préimplantatoire (DPI) et du diagnostic génétique postnatal) ;
  • Le pôle « évaluation biostatistique ».

Missions principales

Dans ce cadre, le Directeur, qui est membre du CODIR de l’Agence, :

1. Veille à la bonne exécution de missions de la direction et notamment :

  • L’organisation des comités de suivi, des CMS, des instances et des groupes de travail ;
  • Le suivi du déploiement du plan ministériel et l’organisation des comités de suivi des plans AMP et génétique ;
  • La réalisation du rapport annuel et du RAMS ;
  • L’animation des réseaux des professionnels ;
  • L’accompagnement de l’évolution réglementaire, en particulier en matière de bonnes pratiques ;
  • L’accompagnement à l’élaboration des SI nécessaires à l’accomplissement des missions et du dispositif de communication.

2. Anime l’équipe de la direction.

Le/la directeur(trice) PEGH :

1. Concevoir et mettre en œuvre la stratégie de l’agence en matière d’AMP et de génétique humaine :

  • Assure la définition des objectifs, du programme d’activités et de sa mise en œuvre, programme qui s’intègre dans les priorités de l’Agence et de son COP et du plan ministériel ;
  • Apporte un soutien technique à son équipe dans :
  • l’élaboration de bonnes pratiques dans les champs de compétence,
  • l’évaluation et faisabilité des procédures et systèmes mis en place,
  • l’analyse des données recueillies et rédaction des synthèses,
  • le rapport annuel des activités PEGh.
  • Veille à la bonne organisation et animation des groupes de travail ou d’experts ;
  • S’assure une veille scientifique efficace ;
  • Veille au suivi et propositions de modifications de la réglementation, en particulier en matière de bonnes pratiques ;
  • Contribue aux connaissances de la réglementation en matière de bioéthique ;
  • Anime un réseau de professionnels ;
  • Rédige des rapports et articles afin de diffuser les résultats de ces procédures et d’autres étude.

2. Assurer l’animation de l’équipe de la direction PEGh :

  • Fixe les objectifs opérationnels, évaluer la qualité du travail et l’atteinte des objectifs ;
  • Organise la direction en s’assurant du bon dimensionnement et de la bonne répartition des ressources ;
  • Mobilise et fédérer les équipes ;
  • Garantit la qualité du service rendu ;
  • Assure l’encadrement hiérarchique direct de 2 assistantes et de 3 chefs de pôles en charge des activités d’AMP, de génétique et d’évaluation.

3. Apporter une expertise au sein de l’Agence :

  • Réflexion et aide à la mise en place d’une démarche de qualité et de sécurité dans tous les domaines couverts par l’Agence de la biomédecine en tenant compte de l’existant ;
  • Aide à l’élaboration des documents et actions de communication interne et externe ;
  • Aide dans l’élaboration du système d’Information ;
  • Participe à l’élaboration des grilles d’inspection ;
  • Participe au suivi des actions internationales, notamment dans le cadre européen ;
  • Participe au dispositif d’avis sur les dossiers d’agrément et d’autorisation.

4. Représenter la directrice générale et le directeur adjoint médical et scientifique en tant que de besoin :

Relations fonctionnelles

En relation avec :

  • Direction juridique,
  • Direction des Systèmes d’Information,
  • Direction de la communication,
  • Autres pôles/Unités et Missions de la Direction générale médicale et scientifique,
  • DPGOT, DPGCSH et Services de Régulation et d’Appui.

Spécificités et contraintes du poste

  • Des déplacements sont à prévoir.

Connaissances , compétences & aptitudes

  • Médecin ou pharmacien ayant une expérience dans ses champs de compétence (génétique ; embryologie ; médecine et biologie de la reproduction) ou médecin de santé publique ;
  • Bonne connaissance du milieu professionnel concerné ;
  • Bon niveau d’anglais ;
  • Aptitude à l’écriture d’articles et de rapports et à leur communication ;
  • Leadership ;
  • Grande faculté d’adaptation ;
  • Sens de la communication et de la diplomatie ;
  • Innovation et créativité ;
  • Management d’équipe ;
  • Gestion de conflit.

Modalités de candidature*

Pour postuler à cette offre, merci de nous faire parvenir votre CV ainsi qu’une lettre de motivation
1. de préférence par mèl à :

recrutement@biomedecine.fr
DRH/2024-DPEGh-Directeur-ODU
Madame Orphélia DUMEZ

2. ou par voie postale à :
Agence de la biomédecine
DRH/2024-DPEGh-Directeur-ODU
Madame Orphélia DUMEZ

1, avenue du Stade de France

93212 SAINT DENIS LA PLAINE CEDEX

*A l’issue du processus de recrutement, il vous sera demandé de remplir une déclaration d’intérêts.
La déclaration d’intérêts est une déclaration sur l’honneur concernant les liens directs ou indirects que vous pourriez avoir avec toute entreprise ou organisme privé intervenant dans le champ des missions de l’Agence de la biomédecine.
Ce document reste confidentiel ; il sera conservé dans votre dossier à la direction des ressources humaines.

Partager

Retour en haut de page