Le rapport médical et scientifique
de l'Agence de la biomédecine

2017

Le rapport médical et scientifique du prélèvement
et de la greffe en France

Retour accueil Sommaire

Imprimer au format PDF

Résumé de l’activité

Depuis 1959, année de la première greffe rénale enregistrée dans Cristal, un total de 84 377 greffes rénales a été enregistré, ce qui représente l'expérience cumulée globale française en matière de greffe rénale. Le nombre estimé de malades porteurs d'un greffon rénal fonctionnel est de 40 347 au 31 décembre 2017 soit une prévalence de 601 par million d'habitants (pmh).

Tableau R1. Evolution de la liste d'attente et devenir des candidats en greffe rénale

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Malades restant en attente au 1er janvier de chaque année

9089

9892

10818

11807

12541

13513

14291

    dont malades en attente au 1er janvier et en CIT

3150

3816

4268

4783

5223

5806

6482

Part des malades en CIT parmi les malades en attente au 1er janvier

35%

39%

39%

41%

42%

43%

45%

Nouveaux inscrits dans l'année

4346

4555

4793

4843

5269

5280

Décédés en attente dans l'année

261

284

302

307

327

352

Sortis de liste d'attente

238

271

270

316

355

368

    dont sortis de la liste d'attente pour aggravation

131

164

158

219

214

210

Greffes

3044

3074

3232

3486

3615

3782

   dont greffes avec donneur vivant

357

401

514

547

576

611

   dont greffes avec DDAC MI-II

81

78

54

62

59

57

   dont greffes avec DDAC MIII

27

86

178

Greffes (pmh)

46,5

46,7

48,9

52,4

54,1

56,3

.

DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
pmh : par million d'habitants CIT : contre-indication temporaire
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Devenir des candidats en liste d'attente

Liste d'attente

En 2017, 5 280 nouveaux malades ont été inscrits sur la liste nationale d'attente pour une greffe rénale, soit   un taux d'inscription de 78,7 nouveaux candidats pmh contre 72,8 pmh en 2015. Sur les 5 dernières années, on observe une augmentation des inscriptions de 21,5% soit 934 nouveaux patients de plus en 2017 qu'en 2012. En amont, les données du rapport REIN analysant l'incidence de l'insuffisance rénale chronique terminale avec traitement de suppléance rénale indiquent pour la première fois, en 2016, une baisse de 2,4 % de cette incidence et une amélioration de l'accès à la liste d'attente des patients (Rapport annuel 2016 du registre REIN https://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/rapportrein2016.compressed.pdf)
L'âge moyen des nouveaux malades inscrits s'élève progressivement: il est de 54,2 ans en 2017 contre 51,3 ans en 2012. La part des nouveaux inscrits âgés de 70 ans et plus est de 14,6 % alors que cette tranche d'âge ne représentait que 7,5% en 2012.
Parmi les nouveaux inscrits, 15,1% (795) sont candidats à une retransplantation, 39,8%( 2 100) ne sont pas encore dialysés et 12,9% (681) sont hyperimmunisés. Il existe une prédominance masculine chez les nouveaux inscrits mais également parmi les greffés, les patients décédés, ceux restant en attente au 1er janvier et chez les donneurs. La comparaison de la part des malades d'une catégorie inscrite en attente, greffés et restant en attente permet d'apprécier la difficulté relative d'accès à la greffe et l'accumulation sur liste. Ainsi observe-t-on la difficulté d'accès à la greffe des candidats du groupe B (13% des nouveaux inscrits, 11% des greffés et 14% des malades restant en attente), des candidats à une retransplantation (15% des nouveaux inscrits, 13% des greffés et 23% des malades ceux restant en attente) et des hyperimmunisés (13% des nouveaux inscrits, 13% des greffés et 26% des malades de ceux restant en attente). 
Le nombre total de candidats à une greffe (nouveaux inscrits + malades restant en attente au 1er janvier de l'année) a atteint 18 793 en 2017 soit une progression de 6% en 1 an. Cependant, la part des malades en contre-indication temporaire a aussi progressé puisqu'elle représentait 45% des malades en attente au 1er en janvier 2017 (6 482 malades) contre 35 % en 2012. Cette dimension relativise l'inadéquation entre le nombre de candidats et le nombre de greffes réalisées.
En 2017, le nombre de greffes réalisées est de 3 782 en augmentation de 5% (soit + 167 greffes) par rapport à 2016. Cette progression est de 24% en 5 ans. Néanmoins, chaque année  le  nombre de nouveaux inscrits excède le nombre de greffes de 40% (moyenne des 6 dernières années)   conduisant à une augmentation progressive des malades restant en attente au 1er janvier de chaque année ( +49%  soit + 4 424 en 5 ans).
Le nombre de patients sortis de la liste d'attente pour aggravation est stable depuis 3 ans  tandis que le nombre de décès sur liste d'attente a augmenté de 35% en 5 ans et représente 1,9% du total des candidats de l'année 2017. Ceci est à mettre en rapport avec l'augmentation de la part des sujets âgés.
Parmi les 3 782 greffes rénales réalisées, 587 (15,5%) étaient préemptives et 486 (13%) étaient des retransplantations.

Tableau R2. Evolution des principaux indicateurs de pénurie de greffe rénale

2012

2013

2014

2015

2016

2017

Nouveaux inscrits pour un greffon

1,4

1,5

1,5

1,4

1,5

1,4

Receveurs en attente au 1er janvier pour un greffon

3,0

3,2

3,3

3,4

3,5

3,6

Receveurs en attente au 1er janvier pour un greffon hors malade en CIT

2,0

2,0

2,0

2,0

2,0

2,0

Total candidats pour un greffon

4,4

4,7

4,8

4,8

4,9

5,0

CIT : contre-indication temporaire
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018 : données générales et méthodes

L'évolution de la pénurie peut être mesurée par 4 indicateurs :

  • le nombre de nouveaux inscrits pour un greffon (1,4 inscrit en 2017 pour un greffon utilisable) ;
  • le nombre de candidats en attente au 1er janvier de l'année pour un greffon (3,6 receveurs début 2017 pour un greffon utilisable) ;
  • le nombre de candidats en attente au 1er janvier hors malades en CIT (2 receveurs hors CIT début 2017 pour un greffon utilisable),
  • le nombre total de candidats pour un greffon (5 candidats en 2017 pour un greffon utilisable dans l'année).

Tableau R3. Caractéristiques démographiques des donneurs de rein et des malades inscrits selon leur devenir en liste d'attente de greffe rénale en 2017

Caractéristiques

Greffons rénaux greffés en 2017*

Malades en attente au 1er janvier 2017

Nouveaux malades inscrits en 2017

Malades greffés en 2017

Malades décédés en 2017

n

%

n

%

n

%

n

%

n

%

Age

0-17 ans

106

2,8

164

1,2

145

2,7

109

2,9

1

0,3

18-29 ans

268

7,1

505

3,7

276

5,2

215

5,7

4

1,1

30-55 ans

1551

41,0

5563

41,2

2117

40,1

1672

44,2

86

24,4

56-65 ans

798

21,1

4108

30,4

1379

26,1

951

25,1

115

32,7

66-69 ans

308

8,1

1624

12,0

590

11,2

338

8,9

83

23,6

70-74 ans

273

7,2

1192

8,8

519

9,8

299

7,9

46

13,1

>=75 ans

478

12,6

357

2,6

254

4,8

198

5,2

17

4,8

(m ± ds, ans)

54,7

17,3

55,1

13,7

54,2

15,7

52,7

15,8

61,3

11,1

Sexe

Masculin

2036

53,8

8281

61,3

3397

64,3

2417

63,9

256

72,7

Féminin

1746

46,2

5232

38,7

1883

35,7

1365

36,1

96

27,3

Groupe sanguin

A

1636

43,3

4399

32,6

2134

40,4

1659

43,9

103

29,3

AB

119

3,1

452

3,3

215

4,1

159

4,2

10

2,8

B

350

9,3

1889

14,0

682

12,9

408

10,8

48

13,6

O

1677

44,3

6773

50,1

2249

42,6

1556

41,1

191

54,3

Total

3782

100,0

13513

100,0

5280

100,0

3782

100,0

352

100,0

* greffons issus de donneur vivant inclus
(m ± ds, ans): moyenne ± déviation standard
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R4. Caractéristiques démographiques des malades inscrits selon leur devenir en liste d'attente de greffe rénale en 2017

Caractéristiques

Malades en attente au 1er janvier 2017

Nouveaux malades inscrits en 2017

Malades greffés en 2017

Malades décédés en 2017

n

%

n

%

n

%

n

%

Dialyse*

Manquant

83

0,6

4

0,1

0

0,0

8

2,3

Non

5107

37,8

2100

39,8

587

15,5

88

25,0

Oui

8323

61,6

3176

60,2

3195

84,5

256

72,7

Retransplantation

Non

10397

76,9

4485

84,9

3296

87,1

270

76,7

Oui

3116

23,1

795

15,1

486

12,9

82

23,3

Taux de greffons incompatibles**

0 %

5098

37,7

2728

51,7

1908

50,4

147

41,8

1-24 %

1599

11,8

686

13,0

539

14,3

48

13,6

25-49 %

1421

10,5

546

10,3

397

10,5

34

9,7

50-84 %

1861

13,8

639

12,1

440

11,6

40

11,4

85-100 %

3534

26,2

681

12,9

498

13,2

83

23,6

Total

13513

100,0

5280

100,0

3782

100,0

352

100,0

* L'information de dialyse est recalculée pour être celle à l'inscription sauf pour les greffés pour lesquels il s'agit de l'information mise à jour au moment de la greffe. La base de données DIADEM a été utilisée pour contrôler les dates de début de première dialyse pour les dossiers de première greffe.
** Le taux de greffons incompatibles est calculé sur la base des spécificités anticorps anti-HLA de classe I et II
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R5. Evolution du nombre de nouveaux inscrits en attente d'une greffe rénale selon la néphropathie d'origine et incidence par million d'habitants (pmh)

Indication

2012

2013

2014

2015

2016

2017

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

Diabète insulino-dépendant (Type 1)

219

5,0

3,3

231

5,1

3,5

230

4,8

3,5

209

4,3

3,1

237

4,5

3,5

246

4,7

3,7

Diabète non insulino-dépendant (Type 2)

390

9,0

6,0

414

9,1

6,3

439

9,2

6,6

508

10,5

7,6

590

11,2

8,8

589

11,2

8,8

Glomérulonéphrite chronique

970

22,3

14,8

1003

22,0

15,2

987

20,6

14,9

968

20,0

14,6

1058

20,1

15,8

1051

19,9

15,7

Néphroangio-sclérose

400

9,2

6,1

435

9,5

6,6

428

8,9

6,5

517

10,7

7,8

567

10,8

8,5

571

10,8

8,5

Néphropathie interstitielle chronique

487

11,2

7,4

451

9,9

6,9

479

10,0

7,2

463

9,6

7,0

497

9,4

7,4

436

8,3

6,5

Anomalie congénitale du rein et des voies urinaires

123

2,8

1,9

120

2,6

1,8

128

2,7

1,9

150

3,1

2,3

138

2,6

2,1

138

2,6

2,1

Polykystose rénale

585

13,5

8,9

641

14,1

9,7

664

13,9

10,0

639

13,2

9,6

675

12,8

10,1

670

12,7

10,0

Autre néphropathie héréditaire

114

2,6

1,7

119

2,6

1,8

136

2,8

2,1

114

2,4

1,7

152

2,9

2,3

162

3,1

2,4

Autres

340

7,8

5,2

411

9,0

6,2

443

9,2

6,7

479

9,9

7,2

467

8,9

7,0

504

9,5

7,5

Inconnue ou indéterminée

718

16,5

11,0

730

16,0

11,1

859

17,9

13,0

796

16,4

12,0

888

16,9

13,3

913

17,3

13,6

Total

4346

100,0

66,4

4555

100,0

69,2

4793

100,0

72,5

4843

100,0

72,8

5269

100,0

78,9

5280

100,0

78,7

pmh : par million d'habitants
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

En 2017, les glomérulonéphrites chroniques continuent à être la principale maladie rénale primitive, représentant 20% des nouveaux malades inscrits en attente de greffe rénale. De plus, on constate un volumineux groupe de causes "Inconnue ou indéterminée" (17% des nouveaux inscrits). Ce chiffre reflète pour une part le fait que de nombreux malades arrivent au stade terminal de leur IRC (insuffisance rénale chronique) sans prise en charge néphrologique préalable ou dans des conditions où les données cliniques, anamnestiques, biologiques et morphologiques ne permettent pas de diagnostic étiologique. Le nombre de patients diabétiques de type 2 se stabilise à 11 % des nouveaux inscrits en 2017 de même que  le nombre de diabétiques de type 1 qui se stabilise à 4-5%depuis 5 ans . Il est à noter que la comptabilisation du diabète parmi les maladies responsables de l'IRC est difficile car celui-ci est pris également en compte dans les comorbidités.

Tableau R6. Comorbidités parmi les nouveaux malades inscrits en greffe rénale selon leur âge à l'inscription (2012-2017)

0-17 ans

18-45 ans

46-65 ans

66-75 ans

>75 ans

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

Comorbidités*

603

76,0

5700

73,3

7129

49,3

1942

36,3

288

40,1

Aucune comorbidité

Une comorbidité

53

6,7

1307

16,8

3943

27,3

1720

32,2

231

32,2

Au moins 2 comorbidités

11

1,4

356

4,6

2769

19,2

1511

28,3

175

24,4

au moins une donnée non disponible

126

15,9

413

5,3

613

4,2

172

3,2

24

3,3

Diabète

669

84,4

6611

85,0

10203

70,6

3218

60,2

502

69,9

Non

Oui

4

0,5

958

12,3

3962

27,4

2038

38,1

209

29,1

Donnée non disponible

120

15,1

207

2,7

289

2,0

89

1,7

7

1,0

Comorbidités cardiovasculaires**

650

82,0

6961

89,5

11021

76,2

3568

66,8

463

64,5

Aucune comorbidité

Une comorbidité

27

3,4

429

5,5

1931

13,4

1073

20,1

161

22,4

Au moins 2 comorbidités

0

0,0

86

1,1

910

6,3

487

9,1

64

8,9

au moins une donnée non disponible

116

14,6

300

3,9

592

4,1

217

4,1

30

4,2

Antécédent d'infarctus du myocarde

677

85,4

7462

96,0

13139

90,9

4758

89,0

649

90,4

Non

Oui

4

0,5

102

1,3

941

6,5

456

8,5

49

6,8

Donnée non disponible

112

14,1

212

2,7

374

2,6

131

2,5

20

2,8

Insuffisance coronarienne

679

85,6

7361

94,7

12514

86,6

4334

81,1

579

80,6

Non

Oui

2

0,3

150

1,9

1407

9,7

815

15,2

117

16,3

Donnée non disponible

112

14,1

265

3,4

533

3,7

196

3,7

22

3,1

Angor instable

676

85,2

7500

96,5

13887

96,1

5143

96,2

692

96,4

Non

Oui

5

0,6

54

0,7

156

1,1

59

1,1

9

1,3

Donnée non disponible

112

14,1

222

2,9

411

2,8

143

2,7

17

2,4

Arythmie

671

84,6

7423

95,5

13293

92,0

4677

87,5

610

85,0

Non

Oui

7

0,9

126

1,6

754

5,2

535

10,0

89

12,4

Donnée non disponible

115

14,5

227

2,9

407

2,8

133

2,5

19

2,6

Insuffisance cardiaque

669

84,4

7304

93,9

13131

90,8

4800

89,8

649

90,4

Non

Oui

9

1,1

203

2,6

754

5,2

316

5,9

38

5,3

Donnée non disponible

115

14,5

269

3,5

569

3,9

229

4,3

31

4,3

Antécédent d'hypertension essentielle

603

76,0

2980

38,3

3545

24,5

1005

18,8

135

18,8

Non

Oui

79

10,0

4471

57,5

10403

72,0

4159

77,8

563

78,4

Donnée non disponible

111

14,0

325

4,2

506

3,5

181

3,4

20

2,8

Antécédent d'accident vasculaire cérébral

658

83,0

7401

95,2

13420

92,8

4964

92,9

677

94,3

Non

Oui

21

2,6

170

2,2

720

5,0

284

5,3

26

3,6

Donnée non disponible

114

14,4

205

2,6

314

2,2

97

1,8

15

2,1

Antécédent d'accident ischémique transitoire

669

84,4

7485

96,3

13761

95,2

5057

94,6

672

93,6

Non

Oui

10

1,3

81

1,0

346

2,4

174

3,3

30

4,2

Donnée non disponible

114

14,4

210

2,7

347

2,4

114

2,1

16

2,2

Artérite des membres inférieurs

679

85,6

7422

95,4

12842

88,8

4533

84,8

606

84,4

Non

Oui

0

0,0

108

1,4

1145

7,9

646

12,1

89

12,4

Donnée non disponible

114

14,4

246

3,2

467

3,2

166

3,1

23

3,2

Insuffisance respiratoire chronique

674

85,0

7457

95,9

13533

93,6

4934

92,3

684

95,3

Non

Oui

4

0,5

99

1,3

508

3,5

281

5,3

19

2,6

Donnée non disponible

115

14,5

220

2,8

413

2,9

130

2,4

15

2,1

Uropathie

487

61,4

6229

80,1

12062

83,5

4470

83,6

618

86,1

Non

Oui

201

25,3

1317

16,9

2045

14,1

770

14,4

89

12,4

Donnée non disponible

105

13,2

230

3,0

347

2,4

105

2,0

11

1,5

Neuropathie

654

82,5

7054

90,7

13077

90,5

4902

91,7

683

95,1

Non

Oui

33

4,2

498

6,4

1018

7,0

317

5,9

20

2,8

Donnée non disponible

106

13,4

224

2,9

359

2,5

126

2,4

15

2,1

Tabagisme

640

80,7

3822

49,2

5994

41,5

2308

43,2

346

48,2

Non

Oui

9

1,1

3045

39,2

6875

47,6

2497

46,7

303

42,2

Donnée non disponible

144

18,2

909

11,7

1585

11,0

540

10,1

69

9,6

Dyslipidémie

617

77,8

5580

71,8

7101

49,1

1986

37,2

297

41,4

Non

Oui

36

4,5

1602

20,6

6149

42,5

2900

54,3

361

50,3

Donnée non disponible

140

17,7

594

7,6

1204

8,3

459

8,6

60

8,4

Cirrhose hépatique

679

85,6

7346

94,5

13548

93,7

5111

95,6

704

98,1

Non

Oui

9

1,1

99

1,3

422

2,9

100

1,9

2

0,3

Donnée non disponible

105

13,2

331

4,3

484

3,3

134

2,5

12

1,7

Total

793

100,0

7776

100,0

14454

100,0

5345

100,0

718

100,0

* les 11 comorbidités utilisées pour ce calcul sont : cirrhose hépatique, diabète, antécédent d'infarctus du myocarde,  insuffisance coronarienne, angor instable, arythmie, insuffisance cardiaque, antécédent d'accident vasculaire cérébral,  antécédent d'accident ischémique transitoire, artérite des membres inférieurs, insuffisance respiratoire chronique.
**les 5 comorbidités cardiovasculaires utilisées pour ce calcul sont : antécédent d'infarctus du myocarde,  insuffisance coronarienne, angor instable, arythmie, insuffisance cardiaque
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Parmi les 29 086 malades inscrits sur la liste d'attente entre 2012 et 2017, 54% n'ont pas de comorbidité associée à leur maladie rénale, 25% ont une comorbidité déclarée, 17% au moins 2 comorbidités et les données ne sont pas disponibles pour 5%. La présence et le nombre de comorbidités augmentent avec l'âge. Le diabète et les complications cardiovasculaires sont les plus fréquentes.

Tableau R7. Evolution du nombre de nouveaux inscrits en attente d'une greffe rénale préemptive

Dialyse en cours

total

Manquant

Non

Oui

N

%

N

%

N

%

N

%

Retransplantation

30

0,8

1205

33,4

2368

65,7

3603

100,0

2012

Non

Oui

2

0,3

222

29,9

519

69,9

743

100,0

Total

32

0,7

1427

32,8

2887

66,4

4346

100,0

2013

Retransplantation

29

0,8

1383

36,7

2356

62,5

3768

100,0

Non

Oui

3

0,4

237

30,1

547

69,5

787

100,0

Total

32

0,7

1620

35,6

2903

63,7

4555

100,0

2014

Retransplantation

33

0,8

1503

37,9

2428

61,3

3964

100,0

Non

Oui

8

1,0

240

29,0

581

70,1

829

100,0

Total

41

0,9

1743

36,4

3009

62,8

4793

100,0

2015

Retransplantation

20

0,5

1564

38,5

2483

61,1

4067

100,0

Non

Oui

3

0,4

232

29,9

541

69,7

776

100,0

Total

23

0,5

1796

37,1

3024

62,4

4843

100,0

2016

Retransplantation

21

0,5

1763

39,8

2646

59,7

4430

100,0

Non

Oui

2

0,2

256

30,5

581

69,2

839

100,0

Total

23

0,4

2019

38,3

3227

61,2

5269

100,0

2017

Retransplantation

3

0,1

1811

40,4

2671

59,6

4485

100,0

Non

Oui

1

0,1

289

36,4

505

63,5

795

100,0

Total

4

0,1

2100

39,8

3176

60,2

5280

100,0

Total

155

0,5

10705

36,8

18226

62,7

29086

100,0

* L'information de dialyse est recalculée pour être celle à l'inscription sauf pour les greffés pour lesquels il s'agit de l'information mise à jour au moment de la greffe. La base de données DIADEM a été utilisée pour contrôler les dates de début de première dialyse pour les dossiers de première greffe.
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

En 2017, les inscriptions préemptives représentent 39,8% des inscriptions pour les nouveaux inscrits, soit plus d'un malade sur trois. La part de ces inscriptions préemptives a progressé de 7% depuis 2012, reflétant une amélioration globale de l'accès à la liste d'attente. Il existe cependant de grandes variations régionales détaillées dans le chapitre sur les activités régionales et le rapport REIN. La part des inscriptions préemptives est moins importante chez patients inscrits pour retransplantation que pour les candidats inscrits pour la 1ère fois en liste d'attente de greffe rénale (36,4% versus 40,4%).

Cinétique de la liste d'attente

L'accès à la greffe est évalué par le taux d'incidence cumulée qui mesure la probabilité d'accès à la greffe en fonction de la durée d'attente sur liste et en tenant compte des risques concurrents (décès et sortie de liste d'attente pour aggravation). La médiane d'attente qui est la durée d'attente pour laquelle la moitié des candidats a accédé à la greffe est également indiquée pour les différentes catégories de patients dans le tableau R9, hors temps cumulé en contre-indication pour ces différentes catégories dans le tableau R10 et par équipe de greffes dans le tableau R12. Dans l'interprétation de ces médianes d'attente, il faut prendre en compte qu'elles reflètent le temps d'attente des patients qui ont bénéficié d'une greffe et ne préjugent pas de la médiane d'attente des patients toujours en attente.
Le tableau R8 montre l'évolution de la cohorte des 3 436 malades inscrits en attente en 2014 et la cinétique d'accès à la greffe avec une diminution progressive de la part des patients en attente (51,5% de l'ensemble de la cohorte après 24 mois) et l'augmentation de celle des greffés (42,8% à 24 mois) tandis que la part des patients décédés en attente et sortis de la liste reste faible en greffe rénale représentant respectivement 3,2% et 2,4 %de la cohorte à 24 mois.
Le taux d'incidence cumulée a été calculé pour les malades inscrits entre 1996 et 2017 en excluant les malades candidats et greffés à partir d'un greffon de donneur vivant ainsi que les malades ayant bénéficié d'une greffe combinée rein et organe vital. La probabilité d'être greffé à 24 mois a progressivement diminué passant de 61% à 24 mois à 42% entre les cohortes 1996-1999 et 2012-2015 et 2015-2017. L'écart entre la  demande /offre en greffe rénale s'est accru ces 6 dernières années avec un nombre total de candidats par greffon passant de 4,4 en 2012 à 5 en 2017.
Ces indicateurs doivent être nuancés par l'augmentation des malades en contre-indication temporaire sur la liste d'attente. Si on ne considère que la liste « active » en excluant le temps cumulé en contre-indication, la probabilité d'être greffé à 24 mois pour les malades inscrits sur liste « active » entre 2012 et 2017 est de 55% alors qu'elle n'est que de 41% pour l'ensemble de la liste.
L'accès à la greffe varie significativement selon le groupe sanguin. Ainsi, la probabilité d'être greffé à 24 mois pour les inscrits entre 2012 et 2017 est de 52% pour les malades de groupe sanguin A, 53% pour les malades de groupe sanguin AB, 31% pour les malades de groupe sanguin O et 33% pour les malades de groupe sanguin B. La probabilité d'être greffé varie aussi significativement selon l'âge et selon que le receveur présente ou non une immunisation. Les receveurs âgés de moins de 18 ans qui bénéficient de la priorité pédiatrique ont un accès à la greffe meilleur et plus rapide que les adultes avec une probabilité d'être greffé à 24 mois très supérieure à la probabilité nationale (78% versus 41% pour l'ensemble des inscrits entre 2012 et 2017). A l'autre extrémité, les sujets les plus âgés (≥66 ans) ont également une probabilité d'être greffé plus élevée (45% à 24 mois), ce qui s'explique par la part importante des greffons de donneurs décédés de plus de 65 ans qui leur est proposée (84% des greffons attribués à cette tranche d'âge) tandis que les candidats de 56 à 65 ans sont ceux dont la probabilité de greffe est la plus faible à 24 mois (34%) suivis de près par ceux de 30 à 55 ans (39%).Chez les malades hyperimmunisés avec un taux de greffons incompatibles supérieur à 85% la probabilité d'être greffé à 24 mois est de 27% contre 50% chez les non immunisés.
La médiane d'attente sur liste est de 32,4 mois pour les malades inscrits entre 2012 et 2017 et ayant bénéficié d'une greffe. Elle n'est plus que de 19,7 mois si on ne considère que la liste « active », hors contre-indications temporaire. En excluant les équipes pédiatriques, cette médiane d'attente varie de 14 à 67 mois selon les équipes. Ces différences, liées aux disparités régionales d'accès à la liste d'attente et à la greffe, mais aussi à l'épidémiologie propre de chaque région, ne peuvent être appréciées qu'en prenant en compte l'ensemble du parcours des patients avec le temps passé en dialyse avant inscription sur la liste (rapport 2016 du réseau épidémiologie information néphrologie REIN : https://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/rapportrein2016.pdf) Le risque de décès en liste d'attente est globalement faible avec en 2017, 352 décès parmi les 18 793 candidats en attente dans l'année. Le risque de décès augmente avec la durée d'attente avec une incidence cumulée de décès qui passe de 3% à 12 mois à 7% à 36 mois dans la cohorte des malades inscrits entre 2012 et 2015. Il augmente également discrètement au fil du temps avec un risque de décès à 24 mois qui est passé de 3% pour les malades inscrits entre 1996-1999 à 5% pour la cohorte 2012-2015, dans un contexte de receveurs plus âgés à l'inscription.

Tableau R8. Evolution sur les trois premières années du devenir des malades inscrits pour la première fois en greffe rénale en 2014 (N= 3436)

Statut sur liste d'attente (%)

à 3 mois

à 6 mois

à 12 mois

à 18 mois

à 24 mois

à 30 mois

à 36 mois

à 42 mois

à 48 mois

Toujours en attente

93,0

85,7

72,6

61,6

51,5

43,3

36,5

32,2

30,8

Greffé

6,3

12,7

24,7

34,3

42,8

49,5

55,1

58,5

59,5

Décédé en attente

0,4

0,9

1,6

2,3

3,2

4,0

4,6

5,1

5,2

Sorti de la liste d'attente

0,2

0,6

1,0

1,8

2,4

3,1

3,8

4,2

4,4

Exclusion des malades candidats ou greffés à partir d'un greffon de donneur vivant
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Interprétation des résultats pour un temps donné: après 18 mois d'attente 62% des malades inscrits en 2014 étaient toujours en attente, 34% greffés, 2% décédés en attente et 2% sortis de liste d'attente.

Figure R1. Taux d'incidence cumulée de greffe et de décès ou aggravation sur la liste d'attente de greffe rénale selon la période d'inscription

Figure R1. Taux d'incidence cumulée de  greffe et de décès ou aggravation sur la liste d'attente de greffe rénale selon  la période d'inscription

Incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation en % [IC à 95%]

Incidence cumulée des décès en attente ou sorties pour aggravation avec prise en compte du risque concurrent de greffe en % [IC à 95%]

Période d'inscription

N

à 3 mois

à 6 mois

à 12 mois

à 24 mois

à 36 mois

Période d'inscription

N

à 3 mois

à 6 mois

à 12 mois

à 24 mois

à 36 mois

1996-1999

8771

16 [15-17]

29 [28-30]

45 [44-46]

61 [60-62]

70 [69-71]

1996-1999

8771

0 [0-1]

1 [0-1]

1 [1-2]

3 [2-3]

4 [4-4]

2000-2003

9426

15 [14-16]

26 [25-27]

42 [41-43]

59 [58-60]

69 [69-70]

2000-2003

9426

0 [0-1]

1 [1-1]

2 [2-2]

4 [3-4]

5 [5-6]

2004-2007

12131

13 [12-13]

23 [22-24]

39 [38-39]

57 [57-58]

69 [68-70]

2004-2007

12131

1 [1-1]

1 [1-1]

2 [2-3]

4 [4-4]

5 [5-6]

2008-2011

14712

10 [10-10]

18 [18-19]

32 [32-33]

50 [50-51]

62 [61-62]

2008-2011

14712

1 [1-1]

1 [1-1]

2 [2-3]

4 [4-5]

6 [6-7]

2012-2015

16590

6 [5-6]

12 [12-13]

24 [23-25]

42 [41-42]

54 [53-55]

2012-2015

16590

1 [1-1]

1 [1-1]

3 [2-3]

5 [5-5]

7 [7-8]

2016-2017

9700

4 [4-4]

10 [9-11]

21 [20-22]

NC

NC

2016-2017

9700

1 [0-1]

1 [1-1]

2 [2-3]

NC

NC

    

Après 24 mois d'attente, les malades inscrits entre 2012 et 2015 ont 34,2% de chance d'être greffés et 5% de risque de décès en attente.

Tableau R9. Incidence cumulée des greffes rénales avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation selon les caractéristiques des malades inscrits à partir du 1er janvier 2012 sur la liste d'attente globale (incluant le temps  en contre indication temporaire)  et médiane d'attente avant greffe pour les patients greffés.

(Exclusion des malades en attente de greffe à partir de donneurs vivants et des greffes combinées rein plus un organe vital)

Incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation
en % [IC à 95%]

N

à 3 mois

à 6 mois

à 12 mois

à 24 mois

à 36 mois

Médiane (mois)

pvalue

Global

26290

5 [5-5]

12 [11-12]

23 [22-24]

41 [40-41]

53 [53-54]

32,4

Global hors temps cumulé en CIT*

26290

13 [13-13]

23 [22-23]

37 [37-38]

55 [54-56]

67 [67-68]

19,7

Groupe sanguin

A

10681

7 [7-8]

16 [16-17]

31 [30-32]

52 [51-53]

66 [65-67]

22,4

<0,001

AB

1116

7 [5-8]

18 [16-20]

34 [31-36]

53 [50-56]

64 [61-68]

21,0

B

3226

3 [3-4]

8 [7-9]

16 [15-18]

33 [31-34]

45 [43-47]

42,9

O

11267

3 [3-3]

7 [7-8]

16 [15-17]

31 [30-32]

43 [42-44]

44,0

Immunisé**

Non

11862

8 [7-8]

17 [16-18]

32 [31-33]

51 [50-52]

64 [63-66]

23,0

<0,001

Oui

14428

3 [2-3]

7 [7-8]

16 [15-17]

32 [31-33]

44 [43-45]

42,4

Taux de greffons incompatibles***

0 %

12890

7 [7-8]

16 [16-17]

31 [30-32]

50 [49-51]

63 [62-64]

23,8

<0,001

1-24 %

3050

3 [3-4]

8 [8-10]

20 [18-21]

37 [35-39]

51 [48-53]

35,2

25-49 %

2589

3 [3-4]

8 [7-9]

18 [17-20]

34 [32-36]

46 [44-49]

39,5

50-84 %

3170

3 [2-3]

6 [6-7]

15 [14-16]

31 [29-33]

43 [41-46]

42,4

85-100 %

4591

2 [1-2]

5 [5-6]

12 [11-13]

27 [26-29]

40 [38-41]

61,5

Age à l'inscription

0-17 ans

673

10 [7-12]

25 [21-28]

48 [44-52]

78 [73-81]

86 [82-89]

12,8

<0,001

18-20 ans

198

11 [7-16]

23 [17-29]

37 [30-44]

57 [49-64]

75 [68-82]

18,3

21-29 ans

1286

6 [4-7]

14 [13-16]

30 [27-32]

51 [48-54]

66 [62-69]

22,7

30-55 ans

10865

4 [3-4]

10 [9-10]

21 [20-22]

39 [38-40]

53 [52-54]

32,8

56-65 ans

7424

4 [3-4]

9 [8-9]

18 [17-19]

34 [33-35]

46 [45-47]

40,4

>=66 ans

5844

8 [7-9]

16 [15-17]

29 [27-30]

45 [43-46]

56 [54-57]

29,1

NC=Non calculable, IC=Intervalle de confiance
* CIT : contre-indication temporaire
** un malade immunisé est défini par l'existence d'au moins une spécificité HLA de classe I ou II saisie dans les antigènes interdits
*** le taux de greffons incompatibles est calculé sur la base des spécificités anticorps anti-HLA de classe I et II.
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Interprétation des résultats pour un facteur : Après 1 an d'attente, les malades inscrits entre 2012 et 2017 de groupe sanguin A ou AB ont significativement plus de chance d'être greffés que les malades de groupes B et O (respectivement 31% et 34% pour les groupes A et AB versus respectivement 16% et 16% pour les B et O, p<0,001).

Tableau R10. Incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation selon les caractéristiques des malades inscrits à partir du 1er janvier 2012 sur la liste d'attente d'une greffe rénale, hors temps cumulé en contre-indication (liste active)
et durée médiane d'attente sur la liste active avant greffe pour les greffés.

(Exclusion des malades en attente de greffe à partir de donneurs vivants et des greffes combinées rein plus un organe vital)

Incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation
hors temps cumulé en CIT
en % [IC à 95%]

N

à 3 mois

à 6 mois

à 12 mois

à 24 mois

à 36 mois

Médiane (mois)

pvalue

Global hors temps cumulé en CIT*

26290

13 [13-13]

23 [22-23]

37 [37-38]

55 [54-56]

67 [67-68]

19,7

Groupe sanguin

A

10681

19 [18-20]

32 [31-33]

50 [49-51]

69 [68-70]

81 [80-82]

12,0

<0,001

hors temps cumulé en CIT

AB

1116

18 [16-21]

33 [30-37]

51 [47-54]

68 [65-72]

77 [73-80]

11,7

B

3226

9 [8-10]

16 [14-17]

28 [26-30]

45 [43-48]

58 [55-60]

28,0

O

11267

8 [7-9]

15 [14-16]

27 [26-28]

43 [42-44]

57 [55-58]

29,5

Immunisé**

Non

11862

18 [17-19]

31 [30-32]

47 [46-48]

66 [65-67]

78 [77-79]

13,4

<0,001

hors temps cumulé en CIT

Oui

14428

9 [8-9]

16 [16-17]

29 [28-30]

46 [45-47]

59 [58-60]

26,9

Taux de greffons incompatibles***

0 %

12890

18 [17-18]

30 [29-31]

46 [45-47]

65 [64-66]

77 [76-78]

13,9

<0,001

hors temps cumulé en CIT

1-24 %

3050

11 [9-12]

19 [17-21]

34 [32-36]

52 [50-54]

67 [65-70]

22,0

25-49 %

2589

10 [9-12]

20 [18-22]

32 [30-34]

48 [45-50]

61 [58-64]

26,0

50-84 %

3170

7 [6-8]

15 [14-17]

29 [27-31]

45 [43-48]

59 [57-62]

27,8

85-100 %

4591

7 [6-7]

13 [12-14]

24 [23-25]

41 [39-43]

52 [50-54]

33,9

Age à l'inscription

0-17 ans

673

20 [17-23]

40 [36-44]

66 [61-70]

87 [84-90]

94 [91-96]

7,8

<0,001

hors temps cumulé en CIT

18-20 ans

198

26 [20-33]

38 [31-45]

63 [55-70]

73 [65-79]

89 [81-93]

7,7

21-29 ans

1286

14 [12-16]

26 [24-29]

44 [41-47]

65 [62-68]

77 [74-80]

14,1

30-55 ans

10865

11 [11-12]

20 [19-21]

35 [34-36]

54 [53-55]

68 [67-69]

20,9

56-65 ans

7424

10 [9-11]

19 [18-20]

31 [30-32]

48 [47-50]

61 [59-62]

25,7

>=66 ans

5844

19 [18-20]

30 [29-32]

44 [43-46]

60 [58-62]

69 [67-71]

15,6

NC=Non calculable, IC=Intervalle de confiance
* CIT : contre-indication temporaire
** un malade immunisé est défini par l'existence d'au moins une spécificité HLA de classe I ou II saisie dans les antigènes interdits
*** le taux de greffons incompatibles est calculé sur la base des spécificités anticorps anti-HLA de classe I et II.
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Interprétation des résultats pour un facteur : Après 1 an d'attente hors temps cumulé en CIT, les malades inscrits entre 2012 et 2017 de groupe sanguin A ou AB ont significativement plus de chance d'être greffés que ceux des groupes B et O (respectivement 50% et 51% pour les groupes A et B versus respectivement 28% et 27% pour les B et O, p<0,001).

Tableau R11. Evolution de l'incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation selon les caractéristiques des malades inscrits sur la liste d'attente d'une greffe rénale
(Exclusion des malades en attente de greffe à partir de donneurs vivants et des greffes combinées rein plus un organe vital)

Effectif

incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation
à 24 mois en % [IC à 95%]

1996-1999

2000-2003

2004-2007

2008-2011

2012-2014

2015-2017

1996-1999

2000-2003

2004-2007

2008-2011

2012-2014

2015-2017

Global

8771

9426

12131

14712

12251

14039

61 [60-62]

59 [58-60]

57 [57-58]

50 [50-51]

42 [41-43]

39 [38-40]

Global hors temps cumulé en CIT*

8771

9426

12131

14712

12251

14039

62 [61-63]

61 [60-62]

62 [61-63]

60 [59-61]

56 [55-57]

54 [52-55]

Groupe sanguin

A

3756

3918

4972

6048

5064

5617

71 [70-73]

70 [69-72]

72 [71-73]

66 [65-67]

54 [53-55]

51 [49-53]

AB

371

354

492

630

516

600

63 [58-68]

77 [72-81]

72 [68-76]

65 [61-69]

54 [50-58]

52 [47-57]

B

960

1140

1476

1717

1458

1768

56 [53-59]

45 [42-48]

36 [34-39]

35 [32-37]

34 [31-36]

31 [28-34]

O

3684

4014

5191

6317

5213

6054

51 [50-53]

50 [48-51]

48 [47-49]

39 [37-40]

32 [31-33]

29 [27-30]

Immunisé**

Non

6755

7498

8729

7912

5586

6276

67 [66-68]

65 [63-66]

67 [66-68]

65 [63-66]

55 [53-56]

47 [45-49]

Oui

2016

1928

3402

6800

6665

7763

39 [37-41]

36 [34-38]

34 [32-36]

34 [33-35]

32 [31-33]

32 [31-34]

Age à l'inscription

0-17 ans

416

386

395

427

303

370

81 [77-85]

88 [84-90]

88 [84-91]

81 [77-84]

78 [73-82]

80 [72-85]

18-20 ans

197

193

182

170

104

94

69 [62-75]

66 [59-72]

65 [58-72]

62 [55-69]

46 [36-55]

78 [62-88]

21-29 ans

1036

899

970

986

666

620

66 [63-68]

58 [54-61]

62 [59-65]

56 [53-59]

49 [45-53]

54 [49-59]

30-55 ans

5341

5579

6561

7145

5264

5601

58 [56-59]

56 [54-57]

53 [51-54]

47 [45-48]

39 [37-40]

41 [39-42]

56-65 ans

1563

1880

3001

4140

3584

3840

61 [59-63]

60 [58-62]

58 [56-60]

48 [46-49]

37 [36-39]

30 [28-32]

>=66 ans

218

489

1022

1844

2330

3514

67 [60-73]

66 [61-70]

69 [66-72]

61 [59-64]

52 [50-54]

38 [36-41]

NC=Non calculable, IC=Intervalle de confiance
* CIT : contre-indication temporaire
** un malade immunisé est défini par l'existence d'au moins une spécificité HLA de classe I ou II saisie dans les antigènes interdits
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R12. Tableau R12. Taux d'incidence cumulée selon l'équipe de greffe des malades inscrits à partir du 1er janvier 2012 sur la liste d'attente d'une greffe rénale (Exclusion des malades en attente de greffe à partir de donneurs vivants et des greffes combinées rein plus un organe vital)

Incidence cumulée des greffes avec prise en compte du risque concurrent de décès en attente ou sorties pour aggravation
en % [IC à 95%]

Equipe

effectif

à 3 mois

à 6 mois

à 12 mois

à 24 mois

à 36 mois

Médiane (mois)

Amiens (A)

578

1 [0-2]

3 [2-5]

11 [8-14]

36 [31-40]

50 [45-55]

36,3

Angers (A)

321

4 [2-6]

12 [8-15]

29 [24-34]

48 [42-54]

63 [56-69]

25,9

Besançon (A)

386

3 [2-5]

7 [5-10]

16 [12-20]

38 [32-44]

54 [47-60]

32,3

Bordeaux (A)

1043

6 [5-8]

15 [13-17]

28 [25-31]

48 [44-51]

61 [57-65]

25,6

Bordeaux (P)

17

0 [.-.]

19 [4-41]

44 [19-66]

NC

NC

12,5

Brest (A)

353

8 [6-11]

22 [18-27]

36 [31-41]

58 [52-64]

73 [67-79]

18,3

Caen (A)

410

13 [10-16]

24 [20-28]

45 [40-50]

68 [63-73]

81 [76-86]

14,2

Clermont-Ferrand (A)

472

5 [3-7]

13 [10-16]

23 [19-27]

40 [35-46]

52 [46-57]

32,4

Créteil Henri Mondor (AP-HP) (A)

1001

0 [0-1]

4 [2-5]

10 [8-12]

27 [24-30]

38 [34-41]

50,9

Dijon (A)

431

4 [3-6]

10 [7-13]

23 [19-27]

44 [38-49]

58 [52-64]

28,6

Grenoble (A)

975

3 [2-5]

8 [7-10]

18 [16-21]

33 [30-36]

46 [42-49]

40,5

La Réunion (A)

344

1 [1-3]

4 [2-7]

7 [5-10]

16 [12-20]

26 [21-32]

La Réunion (P)

12

0 [.-.]

0 [.-.]

10 [0-37]

36 [7-68]

76 [4-98]

28,0

Le Kremlin Bicêtre (AP-HP) (A)

902

3 [2-5]

11 [9-13]

21 [18-24]

35 [32-39]

47 [43-51]

40,0

Lille C. Huriez (A)

1005

2 [1-3]

8 [6-9]

23 [21-26]

47 [44-51]

63 [59-66]

25,5

Lille Jeanne de Flandre (P)

63

8 [3-17]

23 [13-34]

37 [24-50]

71 [54-82]

76 [59-87]

16,5

Limoges (A)

390

5 [3-8]

13 [9-16]

25 [20-29]

45 [40-51]

59 [53-65]

29,6

Lyon (HCL) (A)

1311

4 [3-5]

12 [10-14]

23 [21-25]

39 [36-42]

53 [49-56]

33,9

Lyon HFME (P)

111

8 [4-15]

24 [16-32]

47 [37-57]

82 [71-89]

92 [79-97]

13,7

Marseille Conception (APM) (A)

946

14 [12-17]

27 [24-30]

41 [37-44]

59 [55-63]

72 [68-75]

17,3

Marseille La Timone enfant (P)

36

14 [5-28]

35 [20-51]

58 [38-73]

89 [62-97]

95 [52-100]

9,2

Montpellier A. de Villeneuve (P)

14

15 [2-40]

24 [5-50]

59 [18-85]

59 [18-85]

80 [8-98]

9,0

Montpellier La Peyronie (A)

1011

7 [5-9]

15 [12-17]

27 [25-30]

49 [45-53]

61 [57-65]

24,3

Nancy (A)

754

2 [1-3]

6 [5-8]

13 [11-16]

28 [24-32]

42 [37-47]

45,4

Nancy (P)

17

0 [.-.]

0 [.-.]

22 [5-47]

48 [13-77]

65 [15-91]

25,0

Nantes (A)

1261

6 [5-7]

16 [14-18]

30 [28-33]

48 [45-51]

59 [55-62]

26,1

Nantes (P)

58

21 [12-32]

48 [35-61]

76 [61-86]

91 [75-97]

NC

6,2

Nice (A+P)

819

8 [6-10]

16 [14-19]

31 [28-35]

48 [45-52]

62 [58-66]

24,9

Paris Necker (AP-HP) (A)

1400

8 [6-9]

14 [12-16]

25 [23-27]

39 [36-42]

49 [45-52]

38,1

Paris Necker-Enfants Malades (AP-HP) (P)

110

9 [4-15]

23 [15-31]

57 [45-67]

80 [68-88]

89 [78-95]

11,0

Paris Pitié-Salpêtrière (AP-HP) (A)

933

1 [1-2]

4 [3-5]

13 [11-15]

30 [27-34]

44 [40-48]

42,2

Paris Robert Debré (AP-HP) (P)

94

1 [0-5]

14 [8-22]

39 [29-49]

75 [62-84]

79 [66-87]

14,1

Paris Saint-Louis (AP-HP) (A)

1031

1 [1-2]

3 [2-4]

7 [5-8]

18 [15-20]

28 [24-31]

58,5

Paris Tenon (AP-HP) (A)

732

0 [0-1]

1 [0-1]

4 [3-6]

13 [10-16]

26 [22-31]

67,7

Point-à-Pitre Abymes (A)

281

8 [5-12]

14 [10-18]

29 [23-34]

42 [35-49]

51 [44-58]

31,9

Poitiers (A)

460

6 [4-8]

15 [12-19]

38 [33-43]

62 [57-67]

71 [66-76]

16,9

Reims (A)

428

0 [0-2]

7 [5-9]

18 [15-23]

39 [34-44]

55 [49-61]

32,2

Rennes (A)

573

9 [7-12]

19 [16-23]

39 [35-43]

62 [57-67]

80 [75-84]

16,4

Rouen (A)

735

3 [2-5]

9 [7-11]

20 [17-23]

42 [38-46]

58 [54-63]

28,5

Saint-Etienne (A)

531

8 [6-11]

20 [17-24]

36 [31-40]

52 [47-56]

66 [61-71]

23,0

Strasbourg Hôpital Civil (A+P)

788

5 [4-7]

10 [8-13]

19 [16-22]

37 [33-41]

50 [46-55]

35,9

Suresnes Foch (A)

715

1 [0-1]

3 [2-4]

8 [6-10]

21 [18-25]

31 [27-35]

62,9

Toulouse Purpan (P)

27

0 [.-.]

23 [9-41]

46 [26-64]

84 [58-94]

89 [60-97]

13,9

Toulouse Rangueil (A)

1362

4 [3-6]

8 [7-10]

16 [14-18]

30 [27-33]

46 [42-49]

40,0

Tours Bretonneau (A)

1030

10 [8-12]

19 [17-22]

32 [29-35]

48 [45-52]

61 [57-64]

25,0

Tours Clocheville (P)

19

17 [4-37]

30 [10-53]

37 [14-60]

82 [38-96]

NC

14,4

NC=Non calculable, IC=Intervalle de confiance
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

L'incidence cumulée de greffe diffère d'une équipe à l'autre. Après 1 an d'attente, le pourcentage de malades greffés parmi les malades inscrits entre 2012 et 2017 varie de 4% (Paris Tenon) à 45% (Caen) en excluant les équipes de greffe uniquement pédiatrique. Cet écart se creuse d'année en année. L'interprétation de ces différences brutes entre les équipes doit demeurer prudente car il existe, entre les équipes, d'importantes variations des caractéristiques des malades inscrits (malades pédiatriques, malades immunisés, inscriptions pour retransplantation, etc…). L'accès à la greffe dépend des politiques d'inscription sur liste et de greffe qui diffèrent entre les équipes, notamment vis-à-vis des malades "à risque" (malades immunisés, sujets âgés par exemple). La constatation d'un pourcentage de malades greffés élevés à un an ou deux ans ne signifie pas un meilleur accès des malades insuffisants rénaux à la greffe, notamment lorsque le taux d'inscription reste faible dans la région. L'incidence de l'insuffisance rénale chronique terminale, l'accès à la liste d'attente et le taux de prélèvement de sujets décédés sont autant de facteurs qui pèsent sur l'accès à la greffe et varient fortement d'une région à l'autre.

Prélèvement des donneurs décédés en vue de greffe rénale

En 2017, parmi les 1 933 donneurs décédés (de mort encéphalique ou après arrêt circulatoire) prélevés d'au moins un organe, 1 825 (94,4%) ont été prélevés d'au moins un rein. Au total, 3 537 greffons rénaux ont été prélevés dont 90,5% ont été greffés. La part des greffons greffés parmi les prélevés, indicateur de l'efficacité du prélèvement, a diminué au cours des dix dernières années (93,9% de greffons greffés parmi ceux prélevés en 2000). Cela s'explique par l'augmentation de l'âge moyen des donneurs décédés de mort encéphalique (58,3 ans en 2017 contre 41,5 ans en 2000) et du nombre de greffons dits à critères élargis qui représentent 50,1% des greffons greffés en 2017 soit 1 472 greffons. La part des donneurs très âgés  (≥ 75 ans) parmi les donneurs décédés de mort encéphalique  est passée de 10 à 20% entre 2010 et 2017.
En 2017, la progression de la mise sous machine à perfusion des reins de donneurs décédés de mort encéphalique à critères élargis se poursuit correspondant au déploiement du programme national avec 73,7% de mise sous machine contre 67% en 2015, 24% en 2013 et 13% en 2012 date du début du programme. Il existe encore une marge de progression  de cette pratique avec un taux de mise sous machine des reins de ce type de donneurs variant de 43 à 95% selon l'équipe de greffe (hors DOM-TOM).
Depuis 2015, début du programme national de développement des donneurs décédés après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégorie III de Maastricht), le nombre de donneurs prélevés d'au moins un rein progresse rapidement passant de 15 en 2015 à 97 en 2017 En revanche, le nombre de donneurs décédés après arrêt circulatoire inopiné (catégorie I et II de Maastricht) débuté en 2006 est stable avec une trentaine de donneurs par an.

Tableau R13. Evolution de l'activité de prélèvement en France de greffon rénal sur donneurs décédés depuis 1997 (incluant les donneurs décédés après arrêt circulatoire prélevés  en France depuis 2006)

Année

Donneurs décédés prélevés d'au moins un organe

Donneurs décédés prélevés d'au moins un rein

Donneurs décédés prélevés d'au moins un rein greffé

Greffons rénaux prélevés

Greffons rénaux greffés

Part des greffons rénaux greffés parmi les greffons rénaux prélevés

1997

881

861

833

1703

1611

94,6%

1998

994

972

934

1921

1810

94,2%

1999

970

942

911

1863

1770

95,0%

2000

1016

991

950

1950

1832

93,9%

2001

1065

1043

994

2060

1921

93,3%

2002

1198

1149

1117

2260

2152

95,2%

2003

1119

1085

1037

2122

1989

93,7%

2004

1291

1249

1189

2439

2270

93,1%

2005

1371

1319

1236

2558

2363

92,4%

2006

1443

1394

1320

2694

2488

92,4%

2007

1600

1542

1428

2981

2688

90,2%

2008

1610

1554

1443

2999

2708

90,3%

2009

1543

1486

1399

2850

2604

91,4%

2010

1538

1476

1404

2858

2616

91,5%

2011

1630

1541

1442

2970

2684

90,4%

2012

1642

1532

1452

2963

2690

90,8%

2013

1680

1558

1453

3022

2680

88,7%

2014

1695

1579

1470

3069

2734

89,1%

2015

1824

1693

1596

3288

2970

90,3%

2016

1859

1738

1640

3386

3068

90,6%

2017

1933

1825

1737

3537

3202

90,5%

Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R14. Age des greffons prélevés sur donneurs décédés et greffés en France en 2017 selon l'âge du receveur (donneurs  décédés de mort encéphalique et après arrêt circulatoire)

Age du donneur

Age du receveur

Total

0-17 ans

18-29 ans

30-55 ans

56-65 ans

66-69 ans

70-74 ans

>=75 ans

0-17 ans

67

26

13

0

0

0

0

106

18-29 ans

16

73

134

17

3

0

0

243

30-55 ans

5

47

896

187

33

9

6

1183

56-65 ans

0

6

221

355

49

17

7

655

66-69 ans

0

0

37

111

77

34

1

260

70-74 ans

0

0

21

77

60

68

24

250

>=75 ans

0

0

18

73

85

144

154

474

Total

88

152

1340

820

307

272

192

3171

Remarque : les donneurs prélevés à l'étranger sont exclus de ce tableau
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Le score d'attribution des greffons rénaux permet un bon appariement en âge des donneurs et des receveurs. La limitation à moins de 15 ans du différentiel d'âge entre receveur et donneur des attributions prioritaires, lorsque le receveur a plus de 50 ans, évite également l'attribution de greffons de donneurs jeunes à des receveurs âgés.

Tableau R15. Caractéristiques des donneurs prélevés en France dont au moins un rein a été greffé en 2017

DAC MI-II

DAC MIII

Décédé en mort encéphalique

Vivant

N

%

N

%

N

%

N

%

Age

0

0,0

0

0,0

63

3,6

2

0,3

0-17 ans

18-29 ans

2

6,1

13

13,4

112

6,4

30

4,7

30-55 ans

31

93,9

50

51,5

565

32,2

386

60,7

56-65 ans

0

0,0

34

35,1

334

19,1

143

22,5

66-69 ans

0

0,0

0

0,0

161

9,2

48

7,5

70-74 ans

0

0,0

0

0,0

156

8,9

23

3,6

>=75 ans

0

0,0

0

0,0

361

20,6

4

0,6

Sexe

8

24,2

29

29,9

785

44,8

401

63,1

Féminin

Masculin

25

75,8

68

70,1

967

55,2

235

36,9

Groupe sanguin

15

45,5

39

40,2

772

44,1

237

37,3

A

AB

2

6,1

4

4,1

58

3,3

11

1,7

B

4

12,1

12

12,4

152

8,7

72

11,3

O

12

36,4

42

43,3

770

43,9

316

49,7

Total

33

100,0

97

100,0

1752

100,0

636

100,0

Remarque : les donneurs prélevés à l'étranger sont exclus de ce tableau.
DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Activité de greffe rénale

En 2017, 3 782 greffes rénales ont été réalisées en France, soit 56,3 pmh et une augmentation de 4,6% (+167 greffes) par rapport à l'année précédente. C'est ainsi le plus grand nombre de greffes annuelles jamais atteint. Cette progression a été possible grâce à l'augmentation des 3 types de greffe.
Parmi les greffes réalisées, 77,6 % (2936 ont été effectuées à partir de donneurs en mort encéphalique), 1,5% (57) avec donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (Maastricht I et II), 4,7% (178) avec donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (Maastricht III) et 16,1% (611) avec un donneur vivant.
La moitié des greffes avec donneur décédé en mort encéphalique a été réalisée à partir de donneurs à critères élargis (1 472 sur 2 936) et 73,7% des reins de ce type de donneur ont été mis sous machine à perfusion, correspondant au déploiement du programme national mis en place en 2012. Il existe des grandes variations de la part des reins à critères élargis perfusés selon les équipes avec une marge de progression de cette pratique qui permet de diminuer le risque de retard de fonction des greffons (cf paragraphe survie post greffe).
Le prélèvement sur DDAC MI-II a débuté fin 2006. Depuis l'activité est fluctuante avec un maximum de 81 greffes en 2012. En 2017, 57 greffes de ce type ont été réalisées. La difficulté à développer ce type de greffe tient aux importantes contraintes du prélèvement des donneurs répondant aux critères Maastricht I et II, seuls autorisés en France jusqu'en 2014.
Le prélèvement de DDAC-MIII est autorisé depuis février 2014 et a conduit à l'élaboration d'un protocole national auquel participent des équipes volontaires. Le premier prélèvement de ce type a été réalisé en décembre 2014. En 2015, 27 greffes de ce type ont été réalisées, 86 en 2016 et 178 en 2017. Cette nouvelle activité devrait permettre d'élargir progressivement le nombre de donneurs après arrêt circulatoire. Les premiers résultats sont très prometteurs avec un taux très faible de retard de fonction. Les greffes effectuées à partir de donneur vivant, après une hausse historique de 28% en 2014 poursuivent une progression plus lente avec 611 greffes (+ 35 greffes). Le nombre de greffes avec donneur vivant a doublé depuis 2011.
En 2017, 16,4% des premières transplantations ont été préemptives et cette proportion atteint 37,2% pour les greffes avec donneur vivant.
Depuis le 3 février 2015, un nouveau score d'attribution des greffons rénaux a été mis en place. L'objectif global de ce nouveau score est de promouvoir des stratégies d'allocations différenciées, mieux adaptées aux besoins des malades, et en particulier à leur âge. Il vise à améliorer l'appariement en âge et le matching HLA, en particulier pour les jeunes receveurs grâce à une mutualisation plus large des greffons. Il modifie le modèle géographique de répartition des greffons. Un des reins du donneur est attribué au niveau local sauf si aucun receveur ne remplit l'exigence d'un différentiel d'âge de moins de 20 ans avec le donneur. L'autre rein, jusqu'alors attribué au niveau de l'interrégion, est désormais mutualisé au niveau national. Les attributions prioritaires restent inchangées. Il vise également à l'attribution des greffons de donneurs jeunes, dont le nombre a diminué avec le temps à des receveurs dont la différence d'âge n'excède pas 20 ans (15 ans pour les receveurs de plus de 50 ans bénéficiant d'une priorité nationale ou interrégionale. En 2017, pour les 2 936 greffes rénales réalisées à partir de greffons issus de donneurs décédés en mort encéphalique, 1 366 greffons (46,5%) ont été attribués à l'échelon local, 29 à l'échelon régional (1% contre 27% en 2014), 864 greffons (29,4% contre 2% en 2014) ont été attribués à l'échelon national et 642 greffons (21,9%) ont fait l'objet d'une attribution prioritaire, à l'échelon national dans 84,1% des cas.
Le tableau R14 indique l'appariement en âge entre donneur et receveur. Globalement, 75,8% des receveurs de moins de 30 ans ont reçu un greffon de donneurs âgés de moins de 30 ans et 83,9% des receveurs de plus de 65 ans ont reçu un greffon de donneurs âgés de plus 65 ans. La modification de la définition de l'hyperimmunisation mise en place en juillet 2009 a conduit à une augmentation des attributions prioritaires qui sont passées de 17% pour la période 2007-2009 à 22% pour la période 2013-2016. La  limitation en 2011 de l'accès au programme hyperimmunisés-antigènes permis exigeant un meilleur appariement en âge et en HLA et l'institution d'un délai de carence de 18 mois avant l'accès à cette priorité en 2016 a permis de contrôler la priorisation de ces patients qui ne représentaient que 13,1% des attributions en 2017. Cependant, ces patients continuent à représenter 26,2% des patients restant en attente au 1er janvier 2017 avec un taux d'accès à la greffe réduit.
Dans le cadre du programme bigreffe, 70 reins ont été greffés chez 35 receveurs, soit une activité faible et stable dans les dernières années, alors que le nombre de donneurs âgés augmentent.
Le nombre de greffes combinées augmente depuis 2014 avec 175 greffes combinées en 2017. Ceci est lié principalement à une augmentation des greffes foie-rein. Les greffes combinées pancréas-rein après plusieurs années de stagnation augmente en 2017 avec 84 greffes réalisées.
En excluant les malades greffés à partir d'un greffon de donneur vivant ou de donneur décédé après arrêt circulatoire, ainsi que les malades ayant bénéficié d'une greffe combinée rein et organe vital, la durée moyenne d'ischémie est de 16,4 heures soit une diminution de 2,5 heures en 10 ans. Pour les reins greffés localement cette durée est passée de 16,6 à 14,3 heures dans la même période. Elle demeure très variable d'une équipe à une autre (de 13,5  à 19,5 heures, hors équipes exclusivement pédiatriques et départements d'Outre-mer). L'effort de réduction de la durée d'ischémie froide réalisé par l'ensemble des intervenants du prélèvement et de la greffe doit se poursuivre, la durée d'ischémie froide ayant un impact important sur la survie à long terme des greffons rénaux. L'objectif du plan greffe 2017-2021 est d'atteindre une moyenne nationale de 15 heures.

Tableau R16. Evolution de l'activité de greffe rénale depuis 1987 selon le type de donneur


Année de greffe

Donneur décédé de mort encéphalique

DDAC MI-II

DDAC MIII

Donneur vivant

1987

1559

80

1988

1739

67

1989

1902

55

1990

1899

52

1991

1938

40

1992

1725

44

1993

1743

42

1994

1564

66

1995

1585

64

1996

1580

58

1997

1613

71

1998

1809

73

1999

1765

77

2000

1840

84

2001

1920

101

2002

2144

108

2003

1991

136

2004

2259

164

2005

2375

197

2006

2483

1

247

2007

2633

43

236

2008

2663

52

222

2009

2533

70

223

2010

2531

79

283

2011

2609

65

302

2012

2606

81

357

2013

2595

78

401

2014

2664

54

0

514

2015

2850

62

27

547

2016

2894

59

86

576

2017

2936

57

178

611

DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R17. Caractéristiques des receveurs greffés en 2017 selon le type de donneur

DAC MI-II

DAC MIII

Décédé en mort encéphalique

Vivant

N

%

N

%

N

%

N

%

Age

0

0,0

0

0,0

88

3,0

21

3,4

0-17 ans

18-29 ans

1

1,8

6

3,4

145

4,9

63

10,3

30-55 ans

21

36,8

68

38,2

1251

42,6

332

54,3

56-65 ans

26

45,6

66

37,1

728

24,8

131

21,4

66-69 ans

8

14,0

22

12,4

277

9,4

31

5,1

70-74 ans

1

1,8

8

4,5

263

9,0

27

4,4

>=75 ans

0

0,0

8

4,5

184

6,3

6

1,0

Sexe

12

21,1

52

29,2

1099

37,4

202

33,1

Féminin

Masculin

45

78,9

126

70,8

1837

62,6

409

66,9

Groupe sanguin

23

40,4

72

40,4

1327

45,2

237

38,8

A

AB

5

8,8

9

5,1

123

4,2

22

3,6

B

10

17,5

22

12,4

295

10,0

81

13,3

O

19

33,3

75

42,1

1191

40,6

271

44,4

Dialyse*

11

19,3

23

12,9

334

11,4

219

35,8

n

o

46

80,7

155

87,1

2602

88,6

392

64,2

Retransplantation

57

100,0

178

100,0

2522

85,9

539

88,2

n

o

0

0,0

0

0,0

414

14,1

72

11,8

Taux de greffons incompatibles (%)**

54

94,7

110

61,8

1418

48,3

326

53,4

0 %

1-24 %

2

3,5

30

16,9

415

14,1

92

15,1

25-49 %

1

1,8

19

10,7

314

10,7

63

10,3

50-84 %

0

0,0

18

10,1

350

11,9

72

11,8

85-100 %

0

0,0

1

0,6

439

15,0

58

9,5

Total

57

100,0

178

100,0

2936

100,0

611

100,0

DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
* L'information de dialyse est recalculée pour être celle à l'inscription sauf pour les greffés pour lesquels il s'agit de l'information mise à jour au moment de la greffe. La base de données DIADEM a été utilisée pour contrôler les dates de début de première dialyse pour les dossiers de première greffe.
** Le taux de greffons incompatibles est calculé sur la base des spécificités anticorps anti-HLA de classe I et II
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R18. Evolution du nombre de greffes rénales selon la néphropathie d'origine et incidence par million d'habitants (pmh)

Indication

2012

2013

2014

2015

2016

2017

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

N

%

pmh

Diabète insulino-dépendant (Type 1)

123

4

1,9

132

4

2,0

123

4

1,9

132

4

2,0

123

4

1,9

132

4

2,0

Diabète non insulino-dépendant (Type 2)

232

8

3,5

230

7

3,5

232

8

3,5

230

7

3,5

232

8

3,5

230

7

3,5

Glomérulonéphrite chronique

711

23

10,9

716

23

10,9

711

23

10,9

716

23

10,9

711

23

10,9

716

23

10,9

Néphroangio-sclérose

273

9

4,2

249

8

3,8

273

9

4,2

249

8

3,8

273

9

4,2

249

8

3,8

Néphropathie interstitielle chronique

332

11

5,1

325

11

4,9

332

11

5,1

325

11

4,9

332

11

5,1

325

11

4,9

Anomalie congénitale du rein et des voies urinaires

94

3

1,4

90

3

1,4

94

3

1,4

90

3

1,4

94

3

1,4

90

3

1,4

Polykystose rénale

459

15

7,0

476

15

7,2

459

15

7,0

476

15

7,2

459

15

7,0

476

15

7,2

Autre néphropathie héréditaire

93

3

1,4

83

3

1,3

93

3

1,4

83

3

1,3

93

3

1,4

83

3

1,3

Autres

252

8

3,8

240

8

3,6

252

8

3,8

240

8

3,6

252

8

3,8

240

8

3,6

Inconnue ou indéterminée

475

16

7,3

533

17

8,1

475

16

7,3

533

17

8,1

475

16

7,3

533

17

8,1

Total

3044

100

46,5

3074

100

46,7

3044

100

46,5

3074

100

46,7

3044

100

46,5

3074

100

46,7

pmh : par million d'habitants
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

La répartition du type de néphropathie primitive parmi les malades greffés ne s'est pas modifiée dans les cinq dernières années. Les glomérulonéphrites demeurent en tête et représentent près d'un quart des patients, suivis par la polykystose rénale, les néphropathies interstitielles et les néphroangioscléroses. Dix-sept pour cent sont de nature inconnue ou indéterminée. L'appréciation de la part du diabète de type 2 est difficile avec une sous-estimation car celui-ci est pris en compte également comme comorbidité.

Tableau R19. Evolution du nombre de greffes rénales préemptives (exclusion des retransplantations)

2012

2013

2014

2015

2016

2017

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

Type de donneur

Dialyse avant la greffe

DAC MI-II

Non

8

0,3

7

0,3

7

0,3

5

0,2

10

0,3

11

0,3

Oui

73

2,8

71

2,7

47

1,7

57

1,9

49

1,6

46

1,4

DAC MIII

Non

0

0

0

0

0

0

4

0,1

11

0,4

23

0,7

Oui

0

0

0

0

0

0

23

0,8

75

2,4

155

4,7

Décédé en mort encéphalique

Non

224

8,6

205

7,7

237

8,7

263

8,8

242

7,8

306

9,3

Oui

1989

76,5

2029

76,2

1977

72,7

2135

71,8

2203

71

2216

67,2

Vivant

Non

94

3,6

129

4,8

163

6

151

5,1

168

5,4

201

6,1

Oui

211

8,1

220

8,3

287

10,6

336

11,3

345

11,1

338

10,3

Dialyse avant la greffe

326

12,5

341

12,8

407

15

423

14,2

431

13,9

541

16,4

Non

Oui

2273

87,5

2320

87,2

2311

85

2551

85,8

2672

86,1

2755

83,6

Total

2599

100

2661

100

2718

100

2974

100

3103

100

3296

100

La base de données DIADEM a été utilisée pour contrôler les dates de début de première dialyse pour les dossiers de première greffe.
DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

En 2017, 16,4% des greffes réalisées étaient des greffes préemptives en excluant les retransplantations. Cette proportion a augmenté de 3,9% dans les 6 dernières années principalement en raison de l'augmentation de ce type de greffe avec les donneurs vivants. En 2016, 37,3% des greffes avec donneur vivant étaient préemptives

Tableau R20. Caractéristiques des greffes en 2017 selon la compatibilité HLA en super-type (hors donneur vivant)

Incompatibilité HLA A, B, DR et DQ

Incompatibilité HLA DR et DQ

0

1-3

4-6

7-8

Manquant

1-3

4-6

7-8

Manquant

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

N

%

Age

3

3,4

18

21

63

72

4

4,5

0

0

17

19

59

67

12

14

0

0

0-17 ans

18-45 ans

14

1,7

256

31

493

60

63

7,6

0

0

204

25

464

56

158

19

0

0

46-65 ans

30

2,1

477

34

814

58

80

5,7

5

0,4

416

30

787

56

198

14

5

0,4

> 65 ans

13

1,5

190

22

538

63

110

13

0

0

140

17

465

55

246

29

0

0

Type de donneur

0

0

6

11

39

68

12

21

0

0

1

1,8

24

42

32

56

0

0

DAC MI-II

DAC MIII

1

0,6

56

32

109

61

12

6,7

0

0

49

28

102

57

27

15

0

0

Décédé en mort encéphalique

59

2

879

30

1760

60

233

7,9

5

0,2

727

25

1649

56

555

19

5

0,2

Total

60

1,9

941

30

1908

60

257

8,1

5

0,2

777

25

1775

56

614

19

5

0,2

NC: non calculable si plus de 20% de données non renseignées
DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R21. Nombre de greffes rénales effectuées par équipe en 2017


Equipe de greffe

Total greffes
en 2017

dont donneur vivant

dont DDAC MI-II

dont DDAC MIII

Taux de croissance 2017/2016 (%)

Amiens (A)

75

12

0

0

10,3

Angers (A)

50

3

0

2

-2

Besançon (A)

54

11

0

0

-14,3

Bordeaux (A)

186

39

0

0

6,3

Bordeaux (P)

5

1

0

0

400

Brest (A)

47

3

0

0

-4,1

Caen (A)

68

12

0

7

1,5

Clermont-Ferrand (A)

61

3

0

0

56,4

Créteil Henri Mondor (AP-HP) (A)

130

16

0

8

27,5

Dijon (A)

67

9

0

4

15,5

Grenoble (A)

152

50

11

9

8,6

La Réunion (A)

29

0

0

0

45

La Réunion (P)

2

0

0

0

-33,3

Le Kremlin Bicêtre (AP-HP) (A)

138

17

8

10

7

Lille C. Huriez (A)

154

8

3

1

0,7

Lille Jeanne de Flandre (P)

4

0

0

0

-42,9

Limoges (A)

49

5

0

0

-2

Lyon (HCL) (A)

195

26

5

10

-1

Lyon HFME (P)

19

3

0

0

-20,8

Marseille Conception (APM) (A)

138

19

3

7

10,4

Marseille La Timone enfant (P)

9

2

0

0

28,6

Montpellier A. de Villeneuve (P)

4

4

0

0

-20

Montpellier La Peyronie (A)

162

25

1

5

14,1

Nancy (A)

89

19

0

3

-12,7

Nancy (P)

4

1

0

0

0

Nantes (A)

179

29

7

21

-13,9

Nantes (P)

8

0

0

0

-38,5

Nice (A+P)

102

15

0

0

-2,9

Paris Necker (AP-HP) (A)

220

55

0

10

5,8

Paris Necker-Enfants Malades (AP-HP) (P)

20

5

0

0

11,1

Paris Pitié-Salpêtrière  (AP-HP) (A)

115

14

12

9

18,6

Paris Robert Debré (AP-HP) (P)

20

3

0

0

-28,6

Paris Saint-Louis (AP-HP) (A)

142

16

0

13

0,7

Paris Tenon (AP-HP) (A)

90

8

0

0

-2,2

Point-à-Pitre Abymes (A)

44

0

0

0

69,2

Poitiers (A)

84

8

2

17

42,4

Reims (A)

62

7

0

0

14,8

Rennes (A)

76

9

0

4

-16,5

Rouen (A)

99

19

2

9

8,8

Saint-Etienne (A)

83

21

0

3

-2,4

Strasbourg Hôpital Civil (A+P)

113

26

0

0

-2,6

Suresnes Foch (A)

72

14

0

4

-5,3

Toulouse Purpan (P)

6

2

0

0

-14,3

Toulouse Rangueil (A)

206

58

0

0

13,8

Tours Bretonneau (A)

148

14

3

22

10,4

Tours Clocheville (P)

2

0

0

0

-50

France

3782

611

57

178

4,6

DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

L'activité de greffe rénale s'est effectuée en 2017 dans 46 équipes de greffe, dont 12 équipes avec une activité pédiatrique exclusive et 2 équipes avec une activité pédiatrique associée au programme de greffe chez l'adulte. En France, l'activité de greffe rénale est soumise à autorisation.

Tableau R22. Evolution des durées moyennes d'ischémie froide en heure (hors donneur vivant, donneur décédé après arrêt circulatoire et greffe combinée)


Année de greffe

Nombre de greffes

Durée d'ischémie froide

Nombre de greffes locales*

Durée d'ischémie froide parmi les greffes locales*

NR

moyenne

IC

<19h

NR

moyenne

IC

<19h

2007

2495

22

18,9

0,3

60%

1157

9

16,6

0,3

73%

2008

2533

144

18,1

0,3

64%

1145

46

16,3

0,3

75%

2009

2421

35

18,0

0,3

64%

1073

9

15,9

0,3

78%

2010

2399

42

17,7

0,3

66%

1084

16

15,4

0,3

79%

2011

2487

22

17,5

0,2

66%

1156

5

15,5

0,3

78%

2012

2497

56

17,4

0,2

68%

1197

24

15,4

0,3

80%

2013

2468

18

17,1

0,2

68%

1193

9

15,4

0,3

77%

2014

2513

13

17,0

0,2

67%

1225

6

15,0

0,3

80%

2015

2687

16

17,2

0,2

67%

1316

6

15,0

0,3

80%

2016

2737

23

16,5

0,2

71%

1333

9

14,4

0,3

83%

2017

2761

27

16,4

0,2

71%

1362

12

14,3

0,3

83%

*Les greffes locales sont les greffes dont le mode d'attribution correspond à un échelon local de la répartition.
NR: nombre  de durées d'ischémie froide non renseignées dans Cristal
IC: moitié de la largeur de l'intervalle de confiance de la moyenne à 95% exprimée en heure
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R23. Evolution des durées moyennes d'ischémie froide en heure pour les greffes rénales à partir des donneurs décédés après arrêt circulatoire


Année de greffe

DDAC MI-II

DDAC MIII

Nombre de greffes

Durée d'ischémie froide

Nombre de greffes

Durée d'ischémie froide

NR

moyenne

IC

<19h

NR

moyenne

IC

<19h

2007

43

1

15,5

1,6

67%

.

.

.

.

.%

2008

52

3

14,2

1,1

84%

.

.

.

.

.%

2009

70

1

13,9

0,9

90%

.

.

.

.

.%

2010

79

8

14,9

1,0

82%

.

.

.

.

.%

2011

65

2

12,5

1,1

94%

.

.

.

.

.%

2012

81

3

13,9

0,9

87%

.

.

.

.

.%

2013

78

2

12,6

0,8

96%

.

.

.

.

.%

2014

54

2

12,8

1,0

96%

.

.

.

.

.%

2015

62

0

13,0

0,8

98%

27

0

10,6

1,5

96%

2016

59

1

12,2

0,9

98%

86

2

10,6

0,9

99%

2017

57

3

12,9

1,1

96%

178

2

10,1

0,7

96%

DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
NR: nombre de durées d'ischémie froide non renseignées dans Cristal
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

En 2017, la durée moyenne d'ischémie froide pour les greffes à partir de donneurs en mort encéphalique est, estimée à 16,4 heures et reste stable mais varie d'une équipe à l'autre. Pour les greffes avec DDAC MI-II et MIII, cette durée est respectivement de 12,9 heures et de 10,1 heures.

Tableau R24. Durée moyenne d'ischémie froide en heure pour l'année 2016 par équipe de greffe (hors donneur vivant, donneur décédé après arrêt circulatoire non contrôlé et greffe combinée)


Equipe de greffe

Nombre de greffes

Durée d'ischémie froide

Nombre de greffes locales*

Durée d'ischémie froide parmi les greffes locales*

NR

moyenne

IC

<19h

NR

moyenne

IC

<19h

Amiens (A)

63

0

14,5

1,1

79%

41

0

14,4

1,4

80%

Angers (A)

45

0

14,8

1,7

80%

27

0

12,6

1,9

89%

Besançon (A)

43

0

17,0

1,9

70%

30

0

15,1

1,9

80%

Bordeaux (A)

139

0

13,5

0,9

83%

102

0

12,7

1,0

87%

Bordeaux (P)

4

0

10,3

4,2

100%

0

.

Brest (A)

44

0

16,8

2,3

70%

28

0

14,7

2,8

82%

Caen (A)

49

0

17,4

2,1

71%

28

0

14,5

1,4

89%

Clermont-Ferrand (A)

57

0

15,7

2,1

75%

31

0

13,9

2,8

84%

Créteil Henri Mondor (AP-HP) (A)

96

0

18,7

1,2

63%

29

0

16,9

2,2

66%

Dijon (A)

54

0

13,7

1,1

87%

40

0

12,5

1,2

93%

Grenoble (A)

81

0

14,1

1,1

93%

43

0

13,2

1,0

98%

La Réunion (A)

29

0

21,6

3,9

41%

14

0

12,1

2,8

86%

La Réunion (P)

2

0

33,7

16

0%

0

.

Le Kremlin Bicêtre (AP-HP) (A)

81

0

19,3

1,4

47%

36

0

19,5

1,9

58%

Lille C. Huriez (A)

139

1

15,8

0,9

73%

91

0

14,2

1,0

85%

Lille Jeanne de Flandre (P)

4

0

17,7

11,7

75%

0

.

Limoges (A)

44

0

14,8

1,4

86%

25

0

13,3

1,6

96%

Lyon (HCL) (A)

122

0

15,0

0,9

80%

62

0

13,5

1,2

87%

Lyon HFME (P)

15

0

13,6

2,1

93%

0

.

Marseille Conception (APM) (A)

109

0

14,0

0,9

84%

75

0

12,3

0,8

96%

Marseille La Timone enfant (P)

7

0

11,4

2,5

100%

0

.

Montpellier La Peyronie (A)

119

0

19,9

1,1

45%

49

0

16,3

1,3

71%

Nancy (A)

67

0

16,4

1,2

69%

38

0

15,0

1,6

71%

Nancy (P)

3

0

15,1

6,7

100%

0

.

Nantes (A)

105

0

13,4

1

88%

63

0

12,4

1,1

94%

Nantes (P)

8

0

15

3,2

88%

0

.

Nice (A+P)

87

0

19,0

1,4

61%

40

0

16,8

2,0

75%

Paris Necker (AP-HP) (A)

149

0

19,5

1,1

53%

32

0

16,6

2,2

66%

Paris Necker-Enfants Malades (AP-HP) (P)

11

0

15,3

2,7

82%

0

.

Paris Pitié-Salpêtrière  (AP-HP) (A)

71

1

13,8

1,6

77%

25

1

11,1

2,1

88%

Paris Robert Debré (AP-HP) (P)

17

0

15,8

1,6

76%

0

.

Paris Saint-Louis (AP-HP) (A)

101

0

16,9

1,3

69%

35

0

16,4

2,1

69%

Paris Tenon (AP-HP) (A)

79

0

18,4

1,5

65%

20

0

15,4

2,6

80%

Point-à-Pitre Abymes (A)

44

0

20,9

1,8

43%

31

0

18,3

1,3

61%

Poitiers (A)

57

0

13,4

1,1

89%

41

0

12,8

1,2

93%

Reims (A)

55

15

NC

NC

NC

29

9

NC

NC

NC

Rennes (A)

56

0

14,4

1,2

89%

43

0

13,5

1,0

93%

Rouen (A)

69

0

14,8

1,1

86%

38

0

12,8

1,3

95%

Saint-Etienne (A)

59

0

19,5

1,7

56%

30

0

17,2

2,2

70%

Strasbourg Hôpital Civil (A+P)

86

0

15,9

1,2

71%

29

0

12,4

1,4

97%

Suresnes Foch (A)

54

0

17,4

1,9

59%

23

0

14,3

2,7

83%

Toulouse Purpan (P)

4

0

12,5

8,1

100%

0

.

Toulouse Rangueil (A)

126

6

16,9

1,2

66%

39

1

14,1

1,7

79%

Tours Bretonneau (A)

105

0

15,8

0,9

78%

55

0

14,9

1,3

87%

Tours Clocheville (P)

2

0

13,6

14,0

100%

0

.

Total

2755

23

16,4

0,2

71%

1362

11

14,3

0,3

83%

NC: non calculable si plus de 20% de données non renseignées
NR: nombre  de durées d'ischémie froide non renseignées dans Cristal
IC: moitié de la largeur de l'intervalle de confiance de la moyenne à 95% exprimée en heure
*Les greffes locales sont les greffes dont le mode d'attribution correspond à un échelon local de la répartition.
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Tableau R25. Evolution depuis 2011 du nombre de greffes dont selon que le rein a été mis sous machine à perfusion ou non  et selon le type de donneur décédé

Rein mis sous machine à perfuser

Nombre de greffes

Non

Oui

Manquant

N

%

N

%

N

%

N

Type de donneur

0

0

65

100,0

0

0

65

DAC MI-II

2011

2012

0

0

81

100,0

0

0

81

2013

0

0

78

100,0

0

0

78

2014

0

0

54

100,0

0

0

54

2015

0

0

62

100,0

0

0

62

2016

0

0

59

100,0

0

0

59

2017

0

0

57

100,0

0

0

57

DAC MIII

2015

0

0

27

100,0

0

0

27

2016

0

0

86

100,0

0

0

86

2017

0

0

178

100,0

0

0

178

Décédé en mort encéphalique à critères standards

2011

1439

97,9

31

2,1

0

0

1470

2012

1376

97,2

40

2,8

0

0

1416

2013

1268

95,3

57

4,3

5

0,4

1330

2014

1237

95,5

55

4,2

3

0,2

1295

2015

1401

95,0

73

4,9

1

0,1

1475

2016

1418

95,1

71

4,8

2

0,1

1491

2017

1401

95,7

63

4,3

0

0

1464

Décédé en mort encéphalique à critères élargis

2011

1069

93,9

70

6,1

0

0

1139

2012

1037

87,1

153

12,9

0

0

1190

2013

951

75,2

303

24,0

11

0,9

1265

2014

790

57,7

578

42,2

1

0,1

1369

2015

520

37,8

854

62,1

1

0,1

1375

2016

462

32,9

940

67,0

1

0,1

1403

2017

386

26,2

1085

73,7

1

0,1

1472

Nombre de greffes

14755

74,1

5120

25,7

26

0,1

19901

Les reins ont été considérés comme mis sous machine quand la déclaration de mise sous machine a été faite dans Cristal Donneur ou dans Cristal receveur.
DDAC MI-II : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à un arrêt cardiaque inopiné (catégories I et II de Maastricht)
DDAC MIII : donneur décédé après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques (catégories III de Maastricht)
Données extraites de CRISTAL le 05/03/2018

Depuis 2012, un programme national de mise sous machine à perfusion est développé pour les reins de donneurs à critères élargis définis comme les donneurs âgés de plus de 60 ans ou de 50 à 59 ans avec au moins deux des facteurs de risque suivants :

  1. cause de décès vasculaire,
  2. antécédent d'hypertension artérielle,
  3. créatininémie supérieure à 130 µmol/l.

Un forfait spécifique est attribué pour le prélèvement et la greffe lorsque les deux reins du donneur sont perfusés. Tous les reins prélevés sur des donneurs décédés après arrêt circulatoire non contrôlé sont perfusés.
Ce programme vise à diminuer la part des non fonctions primaires et retard de fonction et devrait permettre une amélioration de la survie à long terme de ces greffons.
La part des reins de donneurs à critères élargis perfusés est passée de 6% en 2011 à 74 % en 2017 avec 1472 reins perfusés. Actuellement, la plupart des équipes ont débuté ce programme avec des activités très variables. Certaines équipes atteignent plus de 90% de reins de donneurs à critères élargis perfusés. La marge de progression est importante avec un objectif de perfuser tous les reins à critères élargis d'ici 2021.

Tableau R26. Nombre de greffes par équipe selon que le rein a été mis sous machine à perfusion (donneur décédé en mort encéphalique à critères élargis - 2017)

Rein mis sous machine à perfuser

Nombre de greffes

Non

Oui

Manquant

N

%

N

%

N

%

N

Type de donneur

Nom de l'équipe de greffe

3

8,8

31

91,2

0

0

34

Décédé en mort encéphalique à critères élargis

Amiens (A)

Angers (A)

2

7,7

24

92,3

0

0

26

Besançon (A)

8

36,4

14

63,6

0

0

22

Bordeaux (A)

52

56,5

40

43,5

0

0

92

Brest (A)

6

22,2

21

77,8

0

0

27

Caen (A)

5

16,7

25

83,3

0

0

30

Clermont-Ferrand (A)

12

41,4

17

58,6

0

0

29

Créteil Henri Mondor (AP-HP) (A)

15

25,0

45

75,0

0

0

60

Dijon (A)

6

23,1

20

76,9

0

0

26

Grenoble (A)

9

21,4

33

78,6

0

0

42

La Réunion (A)

7

87,5

1

12,5

0

0

8

Le Kremlin Bicêtre (AP-HP) (A)

5

11,1

40

88,9

0

0

45

Lille C. Huriez (A)

11

17,2

53

82,8

0

0

64

Limoges (A)

11

40,7

16

59,3

0

0

27

Lyon (HCL) (A)

6

8,8

62

91,2

0

0

68

Marseille Conception (APM) (A)

14

26,4

39

73,6

0

0

53

Montpellier La Peyronie (A)

21

30,9

47

69,1

0

0

68

Nancy (A)

6

18,8

26

81,3

0

0

32

Nantes (A)

3

4,5

64

95,5

0

0

67

Nice (A+P)

20

39,2

31

60,8

0

0

51

Paris Necker (AP-HP) (A)

15

18,5

65

80,2

1

1,2

81

Paris Pitié-Salpêtrière  (AP-HP) (A)

6

18,2

27

81,8

0

0

33

Paris Saint-Louis (AP-HP) (A)

9

22,5

31

77,5

0

0

40

Paris Tenon (AP-HP) (A)

11

20,0

44

80,0

0

0

55

Point-à-Pitre Abymes (A)

13

81,3

3

18,8

0

0

16

Poitiers (A)

2

6,7

28

93,3

0

0

30

Reims (A)

8

32,0

17

68,0

0

0

25

Rennes (A)

6

17,6

28

82,4

0

0

34

Rouen (A)

4

10,5

34

89,5

0

0

38

Saint-Etienne (A)

16

51,6

15

48,4

0

0

31

Strasbourg Hôpital Civil (A+P)

15