Mettre à jour Internet Explorer

un Epidémiologiste Pôle Evaluation-Biostatistique (H/F)

Mis à jour le 05.08.2021

A temps complet
Fonctionnaire détaché ou contractuel en CDI
Poste à pourvoir dès que possible

L’établissement

L’Agence de la biomédecine est un établissement public administratif de l’Etat placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé. L’Agence encadre, supervise, accompagne et évalue les activités dans les domaines du prélèvement et de la greffe d’organes, de tissus et de cellules, ainsi que dans les domaines de la procréation, de l’embryologie et la génétique humaines, de la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires humaines. Elle remplit à la fois des missions d’encadrement et d’expertise et des missions opérationnelles, qui implique, pour certains de ses services, un fonctionnement 24/24 et 7j/7 (par exemple pour la répartition des greffons).

L’Agence accueille 253 collaborateurs qui travaillent essentiellement au siège situé à Saint-Denis (93) ; une cinquantaine d’agents exercent leurs fonctions dans les services territoriaux en région.

L’Agence de la biomédecine est dirigée par une directrice générale appuyée par deux directeurs généraux adjoints : un directeur général adjoint en charge de la politique médicale et scientifique et un directeur général adjoint chargé des ressources.

Environnement du poste

Constituée de trois pôles, la Direction Procréation, Embryologie et Génétique humaines (DPEGH) couvrent l’assistance médicale à la procréation (AMP) pour l’un, l’encadrement et le suivi des activités de diagnostic prénatal, de diagnostic préimplantatoire et de diagnostic génétique postnatal pour l’autre, ainsi que d’un pôle dédié à l’évaluation qui produit des statistiques concernant les activités d’AMP et de diagnostic (pré-implantatoire, pré et post natal). Ce dernier effectue également des études épidémiologiques descriptives/explicatives. Plusieurs sources de données sont disponibles à l’agence de la biomédecine pour étudier et suivre les différentes activités suscitées. Il s’agit notamment du recours aux données du registre des fécondations in vitro et du Système National des Données de Santé (SNDS). Une structuration et un développement du recours au SNDS est actuellement en cours afin de permettre une évaluation et un suivi de différents risques de pathologies aiguës ou chroniques parmi les enfants issus d’une AMP et les femmes ayant recours à une AMP.

L’analyse des parcours de soins représente également une thématique d’évaluation prioritaire notamment dans le cadre des nouvelles mesures de la loi de bioéthique élargissant le champ de l’assistance médicale à la procréation.

Missions principales

Vous prendrez en charge différents travaux sous la direction du responsable du pôle évaluation-biostatistique et du directeur de la direction Procréation, Embryologie et Génétique humaines (DPEGh). A ce titre, vous :

  • Réaliserez des études permettant de suivre et d’évaluer l’accès à l’AMP pour l’ensemble des bénéficiaires avec une réflexion sur l’appui aux centres pour optimiser le parcours de soins dans les différentes régions. Vos résultats feront l’objet de présentations régulières et d’échanges avec le comité de pilotage national dédié au déploiement de la nouvelle loi de bioéthique ;
  • Concourrez, dans le domaine de l’assistance médicale à la procréation, à la valorisation, à l’exploitation et l’analyse de données du registre FIV et à la mise en place du suivi des cohortes de femmes et d’enfants à partir des données du SNDS ;
  • Encadrez, en termes de formation et recherche, des stagiaires de biostatistiques et de santé publique ;
  • Participerez à des groupes de travail d’études épidémiologiques et statistiques, avec les professionnels de santé, experts, associations, les pôles transversaux de la direction générale médicale et scientifique et les médecins référents de la DPEGh ;
  • Participez à des réunions méthodologiques avec l’ensemble des biostatisticiens et médecins épidémiologistes de la direction générale médicale et scientifique ;

Connaissances, compétences et aptitudes

Titulaire d’un doctorat en épidémiologie ou biostatistiques et/ou d’un master de formation épidémiologie ou biostatistiques associé à une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans le domaine de l’épidémiologie.
Un doctorat en médecine ou pharmacie serait particulièrement apprécié.

Une expérience dans l’utilisation des bases de données médico-administratives françaises (SNDS, PMSI, SNIIRAM) serait particulièrement appréciée. De même que la formation permettant l’obtention de l’accès au SNDS.

Il souhaitable que vous ayez :

  • Une bonne connaissance du logiciel SAS Guide et du logiciel R
  • Une bonne maîtrise de l’anglais,
  • Un esprit critique, rigoureux et permettant une bonne synthèse de l’information médicale
  • Une aptitude aisée rédactionnelle (articles scientifiques), de présentation de résultats et d’animation de réunions d’échanges scientifiques
  • Une réelle capacité à travailler en équipe

Modalités de candidature*

Pour postuler à cette offre, merci de faire parvenir CV et lettre de motivation sous la référence DRH/2021-DPEGH-PEVALBIOST-EPIDEM à :

Agence de la biomédecine
Madame Orphélia DUMEZ
1, avenue du Stade de France
93212 SAINT DENIS LA PLAINE CEDEX

ou par mail : recrutement@biomedecine.fr

*Au cours du processus de recrutement, il vous sera demandé de remplir une déclaration d’intérêts.
La déclaration d’intérêts est une déclaration sur l’honneur des liens directs ou indirects avec toute entreprise ou organisme intervenant dans le champ des missions de l’Agence de la biomédecine.
Ce document reste confidentiel ; il sera conservé dans le dossier de candidature à la direction des ressources humaines.

Retour en haut de page