Mettre à jour Internet Explorer

Maîtrise de la phase pré-analytique des échantillons destinés à la qualification microbiologique des donneurs d’organes, de tissus ou de cellules

Mis à jour le 19.01.2018

La maîtrise de la phase pré-analytique est un élément majeur pour garantir aux laboratoires de biologie médicale (LBM) et aux laboratoires de qualification biologique des dons de l’établissement français du sang (EFS) la mise à disposition d’un échantillon conforme permettant la réalisation des analyses de qualification microbiologique des donneurs dans les meilleures conditions. Cette phase, critique pour la qualité des résultats des examens rendus par les laboratoires, s’étend du prélèvement du patient/donneur à l’obtention d’un échantillon prêt pour la réalisation de l’examen.

L’Agence de la biomédecine (ABM) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publient une mise au point sur cette thématique.

Il s’agit de recommandations qui peuvent être utilisée par les LBM et le personnel de santé participant aux prélèvements des échantillons sur le donneur de différentes façons :
- Une aide décisionnelle en cas de prélèvement hémodilué ou d’échantillon prélevé en chambre mortuaire ;
- Une aide à la rédaction de procédures, modes opératoires, instructions ou formulaires d’enregistrement pour la phase pré-analytique concernant les échantillons destinés au dépistage de certaines maladies infectieuses transmissibles chez des donneurs d’organes, de tissus ou de cellules ;
- Une aide à la communication entre les fabricants, les biologistes, les cliniciens ou les préleveurs en proposant des supports (par exemple : liste des principaux réactifs et conditions prévues par les fabricants vis-à-vis de la qualification des donneurs, modèle de fiche de prescription).

Ces recommandations annulent et remplacent les précédentes recommandations de mars 2004.

Pour aller plus loin

Le site de l'ANSM
Retour en haut de page