Deuxième semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse

Mis à jour le : 11.07.12

L’Agence de la biomédecine lance la 2ème semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse, du 5 au 11 octobre 2007.
Son objectif : expliquer pourquoi les malades ont dès aujourd’hui besoin qu’un nombre plus important de personnes s’inscrivent sur le Registre national de donneurs volontaires de moelle osseuse.
Car nos concitoyens connaissent mal ce sujet et ne saisissent pas toute l’importance de ce geste, comme le révèle l’enquête réalisée en juillet 2007 par l’Agence de la biomédecine (1).

Les principales idées fausses, freins à l’inscription sur le Registre France Greffe de Moelle


74 % des personnes interrogées croient qu’il est facile de trouver un donneur et un malade compatibles. Alors pourquoi vouloir augmenter le fichier ?
Parce que, contrairement à ce que pensent les gens, la compatibilité entre deux personnes est un événement très rare : il existe environ 1 chance sur 1 million pour que deux personnes soient compatibles (2). D’où la nécessité d’augmenter le nombre de volontaires inscrits sur le Registre.
72 % des personnes interrogées pensent que la moelle osseuse est prélevée dans la colonne vertébrale.Alors est-ce risqué de donner sa moelle osseuse ?
Non, car il ne s’agit pas de prélever de la moelle épinière dans la colonne vertébrale mais bien de la moelle osseuse dans les os plats du bassin. C’est un acte chirurgical simple, un prélèvement effectué sous anesthésie générale, qui, bien entendu, ne comporte aucun risque de paralysie. Dans de nombreux cas, les cellules de la moelle osseuse sont tout simplement recueillies dans le sang du donneur.

A la lumière de ces résultats, l’Agence de la biomédecine réaffirme ses objectifs de communication pour la 2ième semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse :



- Renforcer l’effort de pédagogie sur le don de moelle osseuse : quel parcours pour le donneur ? Où trouver l’information pour s’inscrire ? Est-ce que le prélèvement de moelle osseuse est douloureux ? Autant de questions auxquelles répondent l’ensemble des personnels des centres d’accueil et les documents d’information sur le sujet.

- Rappeler que s’inscrire sur le Registre des volontaires au don de moelle osseuse permet d’augmenter de façon efficace les chances pour un malade de trouver le bon donneur. En 2007, l’Agence poursuit le même objectif, augmenter de 100 000 le nombre de nouveaux donneurs. La campagne 2006 a été efficace : le Registre national a dépassé le seuil des 150 000 volontaires inscrits et plus de 40% des nouveaux donneurs inscrits ont apportés des « cartes d’identités génétiques » encore non représentées dans le Registre. Un réel message d’espoir pour les patients.
Pour la semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse 2007, l’Agence de la biomédecine et tous ses partenaires - les centres d’accueil de l’Établissement Français du Sang et les centres hospitaliers, les professionnels de la greffe et les associations - appellent chacun à s’informer sur le sujet et à s’inscrire sur le Registre français des volontaires au don de moelle osseuse.

Pour devenir donneur volontaire de moelle osseuse, il faut remplir trois conditions :
- Être en parfaite santé ;

- Avoir plus de 18 ans et moins de 50 ans lors de l’inscription, même si l’on peut ensuite donner jusqu’à 60 ans ;

- Accepter de répondre à un entretien médical et de faire une prise de sang.

Quelle marche à suivre pour devenir donneur ?
- Se procurer sur le site www.dondemoelleosseuse.fr un document d’information et la demande d‘inscription sur le Registre français des donneurs volontaires de moelle osseuse et renvoyer le formulaire à l’adresse indiquée ;
ou

- Commander gratuitement ce document et la demande d’inscription au
0 800 20 22 24. Ces documents sont également disponibles dans les centres d’accueil de l’Établissement Français du Sang et les centres d’accueil hospitaliers et via le réseau des associations impliquées dans l’information sur le don de moelle osseuse .


Campagne 2007 : des régions qui s’impliquent particulièrement et un nouveau partenaire


Pour la semaine nationale de 2007, les villes de Bordeaux, Fort-de-France, Montpellier, Nice, Valence et la région Ile-de-France se mobilisent particulièrement pour informer le public sur le sujet, lutter contre les idées reçues et sensibiliser à l’intérêt du recrutement.

A côté d’événements spécifiques - spectacle musical pour Fort de France, partenariat dans le cadre de la fête de la science pour Bordeaux et conférences grand public pour Montpellier, Nice, Valence et la région Ile-de-France – près de 500 000 cartes postales – « cart’ com » de promotion du don sont mises à la disposition du public du 1er au 15 octobre dans les cafés, pubs, restaurants, universités, cinémas, théâtres et quelques enseignes de Bordeaux, Montpellier, Nice, Valence et la région Ile-de-France et dans les centres d’accueil et les associations.

Pour la première fois, le Ministère de la Défense, très mobilisé autour du don de moelle osseuse, distribuera des documents d’information sur ce thème pour sensibiliser les 800.000 jeunes qui participeront à la JAPD (journées d’appel de préparation à la Défense). Cette sensibilisation se déroulera d’octobre 2007 à septembre 2008.

(1) Enquête réalisée en juin et juillet 2007 par l’Institut LH2 auprès d’un échantillon représentatif de la population française (méthode des quotas). - Synthèse des résultats en fin de dossier
(2) c’est-à-dire qu’elles aient la même carte d’identité génétique (système HLA).

Contacter le service de presse :
Ketchum

Stéphanie Trajin / Isabelle Petit

- Par téléphone : 01 53 32 56 79 / 55 59


Agence de la biomédecine
Bénédicte Vincent

- Par téléphone : 01 55 93 69 34

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶