Mettre à jour Internet Explorer

Don & greffe de moelle osseuse

Mis à jour le 29.03.2018

Le don de moelle osseuse nécessite la compatibilité absolue entre un donneur anonyme et un patient, ce qui est très rare. D’où l’importance d’augmenter le nombre de donneurs en France et d’approfondir les partenariats avec les réseaux étrangers.
La moelle osseuse, à ne pas confondre avec la moelle épinière, est un tissu mou présent dans les os. Elle produit les cellules souches hématopoïétiques, à l’origine des cellules sanguines. La greffe de moelle osseuse est nécessaire dans certaines maladies graves du sang comme la leucémie.

Comme tous autres dons d’éléments et produits du corps humain, le don de moelle osseuse est un acte de solidarité, régi par les grands principes de la loi de bioéthique : anonymat, gratuité et consentement.

LA MISSION DE L’AGENCE

En matière de prélèvement et de greffe de moelle osseuse, l’Agence :

  • donne des objectifs quantitatifs et qualitatifs de recrutement de donneurs non apparentés ainsi que de recueil et de conservation des unités de sang placentaire ;
  • gère le registre des volontaires au don de moelle osseuse : l’inscription des volontaires, les demandes d’interrogation de l’ensemble des registres nationaux et internationaux de donneurs et des banques de sang placentaire, l’organisation des prélèvements pour les médecins greffeurs ;
  • assure l’évaluation des activités de prélèvement et de greffe ;
  • met en œuvre des dispositifs de biovigilance
  • contribue à l’amélioration de la qualité de ces activités par des actions de formation des professionnels ;
  • développe l’information sur le don, le prélèvement et la greffe de moelle osseuse.

Par ailleurs, toute l’année l’Agence collabore avec les centres hospitaliers et l’Établissement français du sang (EFS) qui accueillent et prennent en charge les futurs donneurs, et les associations pour travailler sur l’évolution des pratiques et promouvoir le don à travers des actions de terrain.

LE REGISTRE DES DONNEURS VOLONTAIRES AU DON DE MOELLE OSSEUSE

Créé en 1986, le registre des donneurs volontaires de moelle osseuse est au service des malades qui ont besoin d’une greffe de moelle osseuse mais qui n’ont pas de donneur compatible dans leur fratrie. Il rassemble l’ensemble des volontaires au don de moelle osseuse en France.
Géré par l’Agence de la biomédecine depuis 2008, le registre est membre de la World Marrow Donor Association (WMDA), association des registres internationaux qui édicte des recommandations et des standards de qualité spécifiques aux registres.
En relation avec les médecins greffeurs, les centres donneurs (établissements qui accueillent les donneurs éventuels) et les registres internationaux, le registre des donneurs volontaires assure la coordination des prélèvements de moelle osseuse.

LE DON ET LA GREFFE DE SANG DE CORDON

Comme la moelle osseuse, le sang de cordon permet de donner une chance de guérison supplémentaire à des patients atteints de graves maladies du sang. L’Agence de la biomédecine, par l’intermédiaire du réseau français du sang placentaire (RFSP), contrôle les établissements qui collectent et conservent les greffons de sang de cordon.
Le sang de cordon est issu du placenta (d’où l’autre appellation “sang placentaire”) et prélevé au niveau du cordon ombilical, tout de suite après la naissance de l’enfant. Ce prélèvement est indolore et ne présente aucun danger, ni pour la mère, ni pour l’enfant.
Le sang de cordon, comme la moelle osseuse, est très riche en cellules souches hématopoïétiques, d’où son intérêt thérapeutique.
En France, seuls les établissements autorisés peuvent pratiquer le traitement et la conservation des greffons. Ils permettent l’accès à des greffons de sang de cordon de haute qualité, pour le bénéfice des malades qui en ont besoin, où qu’ils soient dans le monde.
La conservation de sang de cordon pour soi-même ou son propre enfant est, sauf dérogation, interdite par la loi en France.

Retour en haut de page