Le don, le prélèvement et la greffe de moelle osseuse

Mis à jour le : 06.01.14

Le don de moelle osseuse nécessite la compatibilité absolue entre un donneur anonyme et un patient, ce qui est très rare. D’où l’importance d’augmenter le nombre de donneurs en France et d’approfondir les partenariats avec les réseaux étrangers.
La moelle osseuse, à ne pas confondre avec la moelle épinière, est un tissu mou présent dans les os. Elle produit les cellules souches hématopoïétiques1, à l’origine des cellules sanguines. La greffe de moelle osseuse est nécessaire dans certaines maladies graves du sang comme la leucémie.

UNE COMPATIBILITÉ INDISPENSABLE


Il est très difficile de trouver un donneur compatible en dehors du cercle familial restreint (frères ou sœurs). A titre d’exemple, la probabilité de trouver une compatibilité au sein d’une même fratrie est de 1 sur 4. Elle est de 1 sur 1 million si elle est recherchée entre deux individus pris au hasard.
Aujourd’hui, le registre France Greffe de Moelle, qui recense tous les volontaires au don de moelle osseuse, compte un peu plus de 220 000 inscrits mais ce nombre est encore insuffisant, car il est essentiel pour donner plus de chances de guérison aux malades d’augmenter chaque année le nombre de personnes inscrites.

DU NOUVEAU AVEC LA LOI DE BIOÉTHIQUE


La loi de bioéthique, modifiée le 7 juillet 2011, précise que le prélèvement sur un mineur au bénéfice d’un membre de sa famille n’est possible qu’en l’absence de traitements alternatifs. L’autorisation est délivrée par le comité "donneurs vivants" qui doit s’assurer au préalable que tous les moyens ont été mis en œuvre pour trouver un donneur majeur suffisamment compatible.

1 Les cellules souches hématopoïétiques sont les cellules « mères » qui donnent naissance aux cellules du sang

Pour en savoir plus :

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶