« L’AMP, ma femme et moi »

Mis à jour le : 14.06.12

« L’AMP, ma femme et moi », le premier site Internet de l’Agence de la biomédecine destiné aux hommes, pour les aider à mieux vivre l’assistance médicale à la procréation (AMP)

On estime qu’un couple sur sept consulte un médecin parce qu’il rencontre des difficultés pour concevoir un enfant. Environ un couple sur dix est traité pour des problèmes d’infertilité, notamment par AMP.
Bilan de fertilité, fécondation in vitro, insémination artificielle… l’AMP change la vie des hommes et des femmes qui en font l’expérience. En tant qu’homme, comment accueillir l’annonce de son infertilité ? Quel rôle jouer dans un parcours médical centré sur sa conjointe et comment l’aider ? Faut-il parler de son vécu et de ses difficultés à sa famille ou ses amis ?

Dans la continuité des actions d’informations sur l’assistance médicale à la procréation qu’elle mène depuis 2008, l’Agence de la biomédecine met plus particulièrement l’accent pour l’année 2011 sur la thématique des hommes et l’AMP.

Avec le site www.lampmafemmeetmoi.com en ligne dès le 1er février, elle souhaite faire entendre une parole encore rare sur le sujet, celle des hommes.

Entendre le vécu des hommes sur l’AMP


Des hommes (certains fertiles, d’autres non) ayant suivi un parcours d’AMP, témoignent de leur expérience à travers des vidéos. Parce que chaque parcours est unique, ces témoignages reflètent la diversité des situations et des manières d’appréhender un parcours en tant qu’homme. Grâce à leur richesse, ils peuvent aider les hommes qui ont recours à l’AMP à trouver leur propre place au côté de leur conjointe.
Ces témoignages peuvent également intéresser les femmes et leur donner des clés pour mieux comprendre les interrogations et le ressenti de leur conjoint. Ces hommes reviennent sur des moments forts qui les ont les plus marqués pendant leur parcours : leurs vies de couple, leurs relations avec l’entourage, le vécu des examens, leurs doutes et leurs espoirs…

Informer et guider les hommes dans les grandes étapes de leur parcours


Les textes rédigés en collaboration avec des professionnels de santé (gynécologue, andrologue, psychologue…) donnent des informations médicales sur les différents examens et les traitements de l’AMP. Les trois principales rubriques du site « Le diagnostic de l’infertilité », « Les hommes en AMP » et « Des pistes pour vous aider » proposent des repères et des bases de réflexion. Les notions de vie de couple, sexualité, virilité, entourage et travail y sont abordées.

Rubrique : Le diagnostic de l’infertilité


Infertilité, sexualité, virilité, examens… des repères médicaux et des données chiffrées pour permettre aux hommes de démarrer un parcours en AMP dans les meilleures conditions.

- Le spermogramme1 : la première étape du bilan de fertilité côté homme
Cette rubrique aborde notamment une difficulté rencontrée par les hommes : le recueil de sperme dans le cadre soit le spermogramme (analyse des spermatozoïdes recueillis lors du bilan de fertilité), soit avant une tentative en AMP. Ce geste, encore tabou, est réalisé par masturbation et n’est donc pas facile à programmer dans un univers médicalisé, loin des conditions d’intimité habituelles. Dans certains cas, pour le spermogramme, les hommes seront autorisés à pratiquer un recueil à domicile ou dans un lieu plus convivial qu’une salle d’hôpital, avec ou sans la présence de leur conjointe (selon leur souhait). Si la masturbation présente une réelle difficulté, le site recommande de ne pas hésiter à en parler avec un médecin.

Rubrique : Les hommes en AMP


Le point sur les techniques, les étapes de la prise en charge, les différents professionnels de santé impliqués tout au long du parcours en AMP.

- Fertilité et virilité : ce n’est pas la même chose !
La découverte d’une infertilité masculine est dans la grande majorité des cas une surprise, toutefois moins grande pour les hommes qui ont des antécédents médicaux ou familiaux susceptibles d’altérer leur fertilité. L’annonce des résultats du bilan d’infertilité est toujours un moment difficile pour un homme et peut aboutir à une diminution de l’estime de soi et à douter de sa virilité, l’entraînant à penser qu’ « il n’est plus un homme ». La survenue de troubles du désir est également possible. Contrairement aux idées reçues, l’infertilité masculine n’a rien à voir avec la vigueur sexuelle et la virilité. Il est important de dissocier la fonction reproductive de la capacité sexuelle. La capacité sexuelle n’a rien à voir avec la présence ou l’absence de spermatozoïdes.
_

Rubrique : Des pistes pour vous aider


Il n’existe pas deux parcours en AMP semblables ni sur le plan thérapeutique, ni sur le plan psychologique. Des éclairages et des pistes pour aider les hommes à prendre les décisions les plus appropriées à chacun.

- Trouver sa place
L’AMP présente une particularité rare en médecine : on peut être amené à traiter une personne pour la pathologie du conjoint. Quelles que soient l’origine de l’infertilité et la prise en charge d’AMP choisie, c’est la femme qui reçoit la majeure partie des soins. Les hommes peuvent avoir du mal à trouver leur place dans le parcours alors que leur rôle est essentiel en tant que compagnon et futur père de l’enfant désiré.
Chaque homme appréhende la démarche en AMP selon sa personnalité, son vécu et selon la relation établie entre sa femme et lui. Mais un des points communs à bon nombre de ces hommes, c’est le manque de repères face aux situations qu’ils sont amenés à vivre. Le site a pour objectif de rassurer et d’accompagner ces hommes. Obtenir le soutien d’un psychologue leur permettra également de se sentir épaulés.

Pour en savoir plus sur l’Agence de la biomédecine


L’Agence de la biomédecine est une Agence nationale de l’État créée par la loi de bioéthique du 6 août 2004, relevant du ministère de la Santé. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement et de la greffe d’organes, de tissus et de cellules, ainsi que de l’assistance médicale à la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines. Elle assure l’information sur le don d’organes, de tissus, de cellules et de gamètes. L’Agence de la biomédecine met tout en œuvre pour que chaque malade reçoive les soins dont il a besoin, dans le respect des règles de sécurité sanitaire, d’éthique et d’équité. Par son expertise, elle est l’autorité de référence sur les aspects médicaux, scientifiques et éthiques relatifs à ces questions. Concernant l’assistance médicale à la procréation, l’Agence de la biomédecine mène un travail sur les aspects médicaux de l’AMP et sur les actions nécessaires pour améliorer l’information des couples en démarche d’AMP. L’agence développe des outils d’évaluation de l’activité et d’encadrement des pratiques afin d’améliorer la prise en charge des couples.

Contact presse


Emilie Geoffroy
Agence i&e pour l’Agence de la biomédecine

- Tél : 01 56 03 13 15

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶