22 juin 2006, journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe

Mis à jour le : 25.05.12

Don d’organes : en parler sereinement avec ses proches est possible
Les messages de Daniel Marcelli, Professeur de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent du Centre Hospitalier Henri Laborit de Poitiers et de deux mères de famille, Catherine Doumel et Sylvie Barras, encouragent le dialogue en famille sur le don d’organes.
Pour beaucoup d’entre nous, évoquer le don d’organes avec ses proches n’est ni naturel ni facile. Pourtant, il est possible d’aborder sereinement ce sujet en famille.


Aborder un sujet comme le don d’organes avec ses proches oblige à envisager sa propre mort et celle des membres de sa famille. Comme l’explique le Pr Marcelli, l’inquiétude que le sujet peut susciter est un sentiment légitime, dont il faut être conscient pour mieux le surmonter. Mais le don d’organes est un sujet important à aborder, car il permet de sauver des vies.

Développer le dialogue au sein de la famille et faire partager sa décision sont des processus différents d’un individu à l’autre. Mais une chose est sûre : il faut s’informer. Cette démarche d’apparence simple permet déjà d’écarter les idées reçues qui sèment la confusion sur le sujet.
Il est parfaitement normal d’avoir besoin de temps avant de se décider. Réfléchir parce qu’on ne sait pas encore, attendre le bon moment et en parler avec son entourage… tout cela n’a rien d’exceptionnel. Au contraire, c’est naturel.
Les témoignages vécus montrent également qu’une discussion amorcé sans préméditation aucune, avec spontanéité, offre souvent des conditions de dialogue plus efficaces qu’une conversation « préparée ».

En parlant du don d’organes avec son mari et son fils, Sylvie Barras s’est rendu compte que chacun y avait déjà réfléchi de son côté et il a suffi d’une occasion, une émission de télévision, pour amorcer la discussion. Le sujet est venu spontanément et le dialogue s’est noué simplement.
Pour Catherine Doumel, c’est sa fille qui a pris l’initiative d’en parler, à la surprise de ses parents. Même si les opinions divergent au sein de la famille, tous reconnaissent qu’il est toujours mieux de savoir… et que cela ne change pas le cours de la vie quotidienne.

Parce qu’il est important de parler du don d’organes en famille et de lever les tabous relatifs à ce sujet, n’hésitez pas à vous adresser à l’Agence de la biomédecine si vous voulez entrer en relation avec le Professeur Marcelli ou avec des membres de familles ayant vécu une expérience de prélèvement ou de greffe.

Contacter le service de presse :
I&e

Charlyne Saudrais

- Tel : 01 555 93 12 16


Agence de la biomédecine
Fabienne Tong

- Par téléphone : 01 55 93 64 96

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶