Dario Othily avait trois rêves

Mis à jour le : 13.12.16

Dario Othily avait trois rêves : quitter sa Guyane natale pour venir en métropole, vivre « le rêve américain » et découvrir l’Australie. Il a déjà exaucé les deux premiers. Toulouse et Nîmes pour étudier la comptabilité et la gestion des entreprises, et une année à Baltimore où il admire la capacité des Américains « à continuer de se former à tout âge ». Il en revient avec une bonne maîtrise de l’anglais. Quant à l’Australie, ce sera pour plus tard.
Dario Othily choisit de poser ses valises à Paris, et trouve un poste à l’Etablissement français des greffes. La curiosité fait le reste : «  Le mot “ greffes ” m’a intrigué  », confie-t-il. « Autour de moi, on croyait que je travaillais au tribunal ! Et puis, après avoir eu des emplois dans le privé, j’avais envie de connaître le service public. » C’est la démarche globale de service dans laquelle s’inscrit sa mission qui le passionne : « Nos interlocuteurs ne sont pas des “clients” comme les autres. Je mets volontairement des guillemets car je prends le terme dans son sens noble : une personne, en face de vous, qui attend un service bien particulier. »

Agenda

 mars 2017  
l m m j v s d
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2