Mettre à jour Internet Explorer
 Don d'organes et de tissus : une mobilisation plus que jamais (...)

Don d’organes et de tissus : une mobilisation plus que jamais nécessaire

Mis à jour le 15.06.2022

Don d’organes et de tissus : une mobilisation plus que jamais nécessaire 22ème Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, le 22 juin 2022

Chaque année le 22 juin, l’Agence de la biomédecine s’associe à la mobilisation de la société civile, des associations, des professionnels et des autorités de santé, pour que chaque patient ait toutes les chances de bénéficier de la greffe dont il a besoin. Cette nouvelle édition de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe s’inscrit dans les recommandations émises dans le cadre du nouveau plan ministériel, publié en mars dernier pour donner une impulsion forte et durable à cette activité. “C’est ensemble, avec et pour les patients, que nous devons nous mobiliser pour renforcer la greffe en France” rappelle Emmanuelle Cortot-Boucher, directrice générale de l’Agence de la biomédecine.

Une activité maintenue mais fragilisée par la crise sanitaire
En 2019, l’activité du prélèvement et de la greffe avait connu une hausse encourageante de 1.6 % comparé à 2018, avec 5 897 greffes. En 2020, avec les restrictions imposées par le Covid-19 et malgré l’engagement sans relâche des professionnels de santé, l’activité a connu une baisse de - 25%, avec 4 417 greffes réalisées. En mars 2021, en concertation avec les sociétés savantes et les associations de patients, l’Agence de la biomédecine avait émis des recommandations pour soutenir la poursuite des activités de prélèvement et de greffe dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. Grâce à la forte mobilisation des professionnels de santé et à leur capacité d’adaptation, l’activité est repartie à la une hausse en 2021, avec 5 276 greffes réalisées, soit une augmentation de 19,3% par rapport à l’année précédente.

Le prélèvement et la greffe d’organes et de tissus constituent, en vertu d’une disposition législative expresse du code de santé publique, une « priorité nationale ». Le quatrième plan ministériel pour le prélèvement et la greffe d’organes et de tissus, construit en partenariat avec toutes les parties prenantes (partenaires institutionnels, sociétés savantes, associations de patients et professionnels de santé), prévoit des moyens inédits au bénéfice de la filière. Un financement supplémentaire de 210 millions d’euros est prévu sur 5 ans, ce qui portera à 2 milliards d’euros l’effort de la nation au bénéfice des activités de prélèvement et de greffe d’organes et de tissus sur la durée du plan. Par ailleurs, le plan prévoit des mesures innovantes et des axes prioritaires, dont le maintien d’une communication adaptée.

Contacts
PRPA pour l’Agence de la biomédecine
Isabelle Closet : isabelle.closet@prpa.fr / 06 28 01 19 76
Danielle Maloubier : danielle.maloubier@prpa.fr / 06 24 26 57 90

Pour en savoir plus

  • Rapport annuel 2020


  • Rapport médical et scientifique 2020


  • Dondorganes.fr


  • Registrenationaldesrefus.fr


Retour en haut de page