Du 7 au 12 avril 2014 : 9ème Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse

Mis à jour le : 26.03.14

Objectif : recruter au moins 18 000 nouveaux donneurs pour le besoin des malades

La 9ème Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse se déroule du lundi 7 au samedi 12 avril 2014. L’enjeu cette année est de recruter 18 000 nouveaux donneurs tout en diversifiant les profils génétiques des volontaires, afin de donner à chaque malade atteint d’une pathologie grave du sang une chance supplémentaire d’accéder à la guérison. Cette opération est menée par l’Agence de la biomédecine, en collaboration avec l’Établissement français du sang, les centres hospitaliers, la société française de greffe de moelle et de thérapie cellulaire et les associations.

33 facultés de médecine et de pharmacie se mobilisent

Forte du bel élan de solidarité des facultés, des étudiants, des médecins et des bénévoles observé en 2013, l’Agence de la biomédecine renouvelle le dispositif « Don de moelle osseuse, les étudiants solidaires », en parallèle de la mobilisation de la population nationale.
En 2014, l’opération prend de l’ampleur grâce à l’engagement de 6 facultés supplémentaires, soit un total de 33 universités de médecine et de pharmacie. L’Agence de la biomédecine entend ainsi mobiliser toute l’énergie et la capacité d’engagement de ces étudiants pour devenir un jour donneur de moelle osseuse et contribuer à enrichir le registre français des donneurs de moelle osseuse.
Pour cela, du mardi 8 au jeudi 10 avril, des espaces d’informations et d’échanges sur le don de moelle osseuse sont installés sur les campus. Les étudiants en santé, accompagnés de médecins, de donneurs, de personnes greffées et de représentants d’associations vont partager leur expérience et informer les étudiants sur le don de moelle osseuse pour les encourager à devenir donneur de moelle osseuse et parler de l’importance de ce don autour d’eux.

Donner une chance supplémentaire de guérison aux malades grâce à un registre de donneurs diversifié

La greffe de moelle osseuse peut présenter une possibilité de traitement dans de nombreux cas de maladies graves du sang, telles que les leucémies aigües, caractérisées par un nombre anormalement élevé de globules blancs dans le sang ; l’aplasie médullaire, une pathologie plus rare affectant surtout les enfants ou les jeunes adultes, qui représente un arrêt du fonctionnement de la moelle osseuse ; ou encore, la drépanocytose, une anomalie héréditaire de la fabrication des globules rouges, qui touche particulièrement les personnes originaires d’Afrique et des Antilles. Chaque année, ce sont plus de 2000 personnes atteintes d’une maladie grave du sang qui peuvent bénéficier d’une greffe de moelle osseuse.
Mais la compatibilité entre un donneur et un malade est extrêmement rare alors qu’elle est capitale pour qu’une greffe réussisse. Cette concordance dépend de critères génétiques spécifiques variables d’un individu à l’autre (appelé système HLA ). C’est pourquoi la mobilisation pour l’inscription de nouveaux donneurs doit encore s’intensifier. Plus les donneurs seront nombreux sur le registre, plus les malades auront une chance supplémentaire de guérison.

La diversité des profils génétiques est elle aussi essentielle dans la constitution du registre français des donneurs de moelle osseuse de l’Agence de la biomédecine. Et c’est la multiplicité des origines des personnes inscrites qui permet d’optimiser les chances de trouver un donneur compatible pour un malade.

221 460 personnes en France se sont déjà engagées à faire un don de moelle osseuse en s’inscrivant sur le registre France Greffe de Moelle géré par l’Agence de la biomédecine. Ces personnes sont rassemblées au sein d’une communauté, appelée les « Veilleurs de Vie ».

Témoignage de Karen, patiente ayant reçu une greffe de moelle osseuse
« J’ai reçu une greffe de moelle osseuse pour m’aider à guérir d’une leucémie aïgue myeloblastique contractée à l’âge de 19 ans. Pendant la maladie, ma famille, mon mari, l’équipe médicale m’ont aidée à garder le moral. Après la greffe, il faut réapprendre à vivre en dehors de l’hôpital et surtout reprendre des forces. Aujourd’hui, je vois la vie différemment, je relativise beaucoup, je ne me plains jamais. Je voyage beaucoup. Je suis heureuse et extrêmement reconnaissante envers mon donneur de m’avoir donné cette "grande chance". A 35 ans, je ne suis plus malade, je suis mariée et j’ai une fille de 11 ans adoptée en 2006 ! »

Internet et les réseaux sociaux : pour s’informer et s’engager

La Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse se tient également sur les réseaux sociaux. Les échanges et les discussions sur la page Facebook Don de moelle osseuse et sur Twitter @moelleosseuse permettent d’accroitre le nombre de personnes sensibilisées au don de moelle osseuse.

En parallèle, le site www.dondemoelleosseuse.fr fournit toutes les informations complètes sur ce don et la mobilisation nationale durant la Semaine.

Coralie Ménard –Tél. 01 40 41 56 09 – coralie.menard@golinharris.com
Cyndra-Ohanne Apatout - 01 40 41 54 28 - cyndra-ohanne.apatout@golinharris.com

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶