Insuffisance rénale terminale : donner un rein à un proche peut concerner chacun

Mis à jour le : 08.09.15

La journée européenne (10 octobre 2015) du don d’organes et de la greffe est l’occasion pour l’Agence de la biomédecine de communiquer autour des bénéfices de la greffe de rein réalisée grâce au don d’un proche et ses très bons résultats pour les 73 000 personnes souffrant d’insuffisance rénale terminale en France*. Cette thérapeutique est encore peu connue des malades et de leurs proches.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’UNE GREFFE DE REIN REALISEE GRACE AU DON D’UN PROCHE ?

Le traitement de l’insuffisance rénale terminale repose sur la dialyse et la greffe de rein (à partir d’un don post mortem ou d’un donneur vivant).
La greffe de rein, lorsqu’elle est possible, améliore l’espérance et la qualité de vie des patients, contrairement à la dialyse qui demeure un traitement contraignant, où les patients peuvent être mobilisés 3 jours par semaine en centre de dialyse durant 4 heures à chaque séance. Au stade terminal de l’insuffisance rénale, plus une transplantation est réalisée tôt, meilleurs sont les résultats.
Si un proche peut donner un rein au patient, il lui permet d’éviter la dialyse en obtenant un accès à la greffe dans des délais contrôlables, de programmer la date de la chirurgie et d’avoir un greffon qui fonctionne bien et longtemps. Environ 3/4 des greffons prélevés sur donneur vivant sont encore fonctionnels 10 ans après la greffe.

QUI PEUT DONNER UN REIN DE SON VIVANT ?

Le donneur peut être le père ou la mère du receveur, son conjoint, son frère ou sa sœur, son fils ou sa fille, ses grands-parents, son oncle ou sa tante, son cousin germain ou sa cousine germaine, le conjoint de son père ou de sa mère… ou toute personne apportant la preuve d’une vie commune d’au moins deux ans avec le receveur. Depuis la loi de bioéthique de 2011, le don est également ouvert à toute personne pouvant apporter la preuve d’un lien affectif étroit et stable depuis au moins deux ans avec le receveur (les amis).

OCTOBRE 2015, SENSIBILISATION NATIONALE AU DON DE REIN DE SON VIVANT

Du 12 au 25 octobre 2015, l’Agence de la biomédecine informera sur le don de rein de son vivant via une campagne radio nationale et un programme télévisé diffusé à l’échelle locale.
Une information pédagogique sera également faite à destination des patients et de l’entourage diffusée par l’intermédiaire de brochures dans les centres de dialyse et via les associations.
Enfin, une information à destination des professionnels via des brochures, des mailings et des publi-rédactionnels.

QU’EST-CE QUE L’INSUFFISANCE RENALE TERMINALE ?

L’insuffisance rénale est la conséquence de l’évolution des maladies qui détruisent les reins. Ceux-ci ne peuvent alors plus assurer leur fonction d’épuration.

Certains patients évoluent progressivement (en général sur plusieurs années) de l’insuffisance rénale vers l’insuffisance rénale chronique avec l’apparition de lésions définitives dans les reins.

L’insuffisance rénale terminale est le stade ultime de l’insuffisance rénale chronique. La perte de la fonction rénale est telle que la vie de la personne est en danger si elle n’est pas traitée.

CHIFFRES CLES

  • En 2014, 15 470 patients étaient inscrits sur la liste nationale d’attente pour une greffe de rein ;
  • En 2014, il y a eu 3 232 greffes rénales dont 514 à partir de donneurs vivants (contre 401 en 2013) ;
  • La greffe de rein à partir de donneur vivant représente ainsi 16% du total des greffes rénales, contre 13% en 2013 et 8% en 2008 ;
  • En 2014, la moyenne d’âge des donneurs vivants de rein est de 49,5 ans.

Contacts presse :

Shadow Communication pour l’Agence de la biomédecine
Stéphanie Timon – 06 68 91 92 48 – stephanietimon@shadowcommunication.fr
Karima Doukkali – 07 77 36 64 10 – karimadoukkali@shadowcommunication.fr
Maryline Pilorge – 06 12 57 15 37 – marylinepilorge@shadowcommunication.fr

Pour en savoir

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶