22 juin, la journée de réflexion et de reconnaissance aux donneurs

Mis à jour le : 20.06.17

Tout le monde est concerné par le don d’organes et de tissus car nous sommes tous donneurs, à moins de s’y être opposé.

Le don d’organes et de tissus sauve des vies. En France, 57 000 personnes vivent grâce à une greffe de rein, poumon, cœur, … Et chaque année, ce sont des milliers de patients qui attendent un organe.
Ce sujet peut susciter beaucoup de questionnements et d’inquiétudes. Pour informer clairement le public, notamment sur la loi, l’Agence de la biomédecine met à disposition le site dondorganes.fr, qui recense toutes les questions et toutes leurs réponses.

Cinq personnes greffées ont accepté d’apporter leur témoignage tout en répondant aux questions les plus posées par le public sur le site internet : dondorganes.fr

Sous forme de courtes vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, ils donnent une réponse personnelle et une vision humaine du don et de la greffe. Ces messages permettent de sensibiliser le public au don d’organes et tissus sous un nouveau regard.

Le spot télévisé « Tous concernés »

Diffusé sur les principales chaînes de télévision nationale, le spot TV « Tous concerné » montre à travers des scènes de la vie quotidienne, des femmes et des hommes de tous âges et de tous horizons. Ils sont « comme tout le monde » et, à ce titre, ils sont présumés donneurs d’organes et de tissus.

La comédienne Marina Foïs a accepté de prêter sa voix pour la voix off du spot.

Les événements organisés autour de la journée du 22 juin


Cette journée nationale est organisée par l’Agence de la biomédecine en collaboration avec les associations et les établissements hospitaliers qui réalisent des actions, notamment en région. La liste des événements prévus à cette occasion se trouve sur le site www.dondorganes.fr/evenements.

Ce que dit la loi


Selon la loi, chaque Français est un donneur présumé d’organes et de tissus à moins qu’il ait exprimé de son vivant le refus d’être prélevé. Il n’existe pas de registre du « oui ». Donc, en cas d’opposition, il convient de faire connaitre son refus de prélèvement :

  • S’inscrire sur le registre national des refus
  • Exprimer son opposition à un proche, par écrit ou de vive voix.

Contact :
PRPA pour l’Agence de la biomédecine
Isabelle Closet : isabelle.closet@prpa.fr / 01 77 35 60 95

Agenda

 juin 2017  
l m m j v s d
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
18 mai 2017

Les journées de l’Agence de la biomédecine 2017

Lire la suite : ▶