Mettre à jour Internet Explorer
 Le 11 mars 2021 : Journée mondiale du rein

Le 11 mars 2021 : Journée mondiale du rein

Mis à jour le 08.03.2021

Face aux maladies rénales, la nécessité de développer les greffes de rein

Dans le cadre de la journée mondiale du rein, l’Agence de la biomédecine souhaite rappeler que la greffe rénale est le traitement présentant les meilleurs résultats d’espérance et de qualité de vie pour les patients souffrant d’insuffisance rénale terminale. Pour répondre aux besoins des patients, l’Agence encourage le développement de toutes les sources de greffons en parallèle.
_

DE LA MALADIE RÉNALE À L’INSUFFISANCE RÉNALE TERMINALE

• Près de 10 % de la population serait concerné, de près ou de loin, par une maladie rénale chronique, soit plus de 6 millions de Français.
• Le nombre de personnes vivant avec une insuffisance rénale chronique sévère au stade de suppléance était de 89 692 fin 2018, dont 49 271 patients étaient traités par dialyse et 40 421 patients étaient porteurs d’un greffon rénal.
• En 2020, il y a eu 2 591 greffes de rein dont 385 grâce à un don du vivant.
Depuis le début de l’année 2020, la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 a eu un impact sur l’activité de prélèvement et de greffe d’organes en France. L’Agence de la biomédecine met tout en œuvre, aux côtés des professionnels de santé et des associations de patients, pour préserver l’accès à la greffe dans des conditions de sécurité sanitaire optimales, malgré le contexte difficile créé par la pandémie.

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale terminale ?
L’insuffisance rénale est la conséquence de l’évolution des maladies qui détruisent les reins, notamment le diabète, l’hypertension artérielle ou les glomérulonéphrites (glomérules = unité de filtration du sang). Les reins ne peuvent alors plus assurer leur fonction d’épuration. Certains patients évoluent progressivement (en général sur plusieurs années) de l’insuffisance rénale vers l’insuffisance rénale chronique avec l’apparition de lésions définitives dans les reins. L’insuffisance rénale terminale est le stade ultime de l’insuffisance rénale chronique. La perte de la fonction rénale est telle que la vie de la personne est en danger si elle n’est pas traitée.

Lire le communiqué de presse complet :

Contacts presse pour l’Agence de la biomédecine

Elisa Ohnheiser :
elisa.ohnheiser@prpa.fr
06 80 28 66 72

Retour en haut de page