Rapport conjoint Agence de la biomédecine et INCa sur les conséquences des traitements des cancers et la préservation de la fertilité

Mis à jour le : 20.02.13

L’Institut national du cancer (INCa) et l’Agence de la biomédecine publient un rapport sur « Les conséquences des traitements des cancers et la préservation de la fertilité ». Réalisé en collaboration avec des professionnels de la cancérologie et de la médecine de la reproduction, ce rapport a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des professionnels de santé aux dernières avancées en matière de préservation et de restauration de la fertilité pour améliorer la prise en charge et l’avenir des jeunes patients atteints de cancer.

L’INCa et l’Agence de la biomédecine ont travaillé en collaboration et publient aujourd’hui leur rapport d’étude sur la préservation de la fertilité et les traitements des cancers chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte. Ce rapport s’inscrit dans le cadre des mesures du Plan cancer 2009-2013 (mesure 21et 23) et des missions confiées par le législateur à l’Agence de la biomédecine.
Il s’agit de promouvoir pour les patients un égal accès à l’information et à la prise en charge, tant en amont, lors de la réflexion guidant la mise en place des traitements de cancérologie, qu’à distance de ces traitements, lorsqu’un projet parental pourra être envisagé.
Ce rapport s’appuie sur le constat que l’information sur les risques d’infertilité ultérieure et les stratégies disponibles de préservation de la fertilité n’est pas systématiquement délivrée, compromettant l’accès pour tous à des soins équitables. Grâce aux récents progrès en matière de techniques de préservation de la fertilité, cette préoccupation doit être intégrée plus largement dès le début de la prise en charge des jeunes patients. Les progrès dans la survie après un cancer permettent désormais aux jeunes malades d’envisager plus tard la réalisation d’un projet parental.

Cette première étude dresse un état des lieux des connaissances et des pratiques, que les professionnels de santé doivent s’approprier. Elle aborde l’état des connaissances sur la toxicité des traitements du cancer sur la fertilité, les stratégies actuelles de préservation de la fertilité, la situation actuelle en France et les pistes d’amélioration.

Principales pistes d’amélioration :

  • Rendre systématique l’information des patients sur les risques connus d’infertilité secondaires à certains traitements, après la guérison. La spécificité de ce type d’information pour les plus jeunes d’entre eux, enfants et adolescents, doit être prise en compte et impliquer psychologues et associations de patients.
  • Faciliter à tous l’accès aux structures spécialisées et sensibiliser les équipes médicales : Amélioration du niveau de connaissances des acteurs amenés à prendre en charge les patients jeunes atteints de cancer, par des actions de formation et d’information.
  • Prendre en charge par la concertation pluridisciplinaire les jeunes patients atteints de cancer, en évaluant les bénéfices au regard des risques de la mise en œuvre de la préservation de la fertilité.
  • Développer l’acquisition de nouvelles connaissances par la promotion de la recherche et le suivi clinique des patients après leur guérison.

Le rapport est consultable sur le site internet des 2 agences www.e-cancer.fr et www.agence-biomedecine.fr. Il sera également mis à la disposition des professionnels de santé concernés, par l’intermédiaire de leurs sociétés savantes*.


Contact Presse :
Agence de la biomédecine : Isabelle Bourdeau – 01 55 93 64 96 - isabelle.bourdeau@biomedecine.fr
INCa : Florence Priolet – 01 40 41 14 44 – fpriolet@institutcancer.fr

* AFSOS – AFU – BLEFCO – CECOS – CNGOF – FNCGM – GEDO – GEFF – SALF – SCPFIV – SFBTC – SFCE –SFG – SFGM-TC – SFH – SFRO – SFSPM – SMR

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶