Résultats préliminaires d’activité de prélèvement et de greffe d’organes en 2003 en France

Mis à jour le : 11.07.12

Les résultats préliminaires de l’activité de prélèvement et de greffe pour l’année 2003 montrent un recul de cette activité par rapport à l’année 2002. Alors qu’en 2002, le taux de prélèvement par million d’habitants était de 19,7, il passe à 18,3 en 2003 (En 2001, le taux de prélèvement par million d’habitants était de 18).

Activité de prélèvement
Le nombre de sujets en état de mort encéphalique prélevés s’établit à 1119 en 2003 contre 1198 en 2002, soit une baisse d’activité d’environ 6,6 %. Cette activité reste néanmoins supérieure à celle obtenue en 2001 et le seuil des 1000 prélèvements par an, franchi en 2000, se maintient en 2003.

Cette baisse de l’activité de prélèvement en 2003 est à mettre en rapport avec la diminution constatée des accidents traumatiques de la voie publique, résultats par ailleurs très positifs, mais aussi avec les difficultés actuellement rencontrées à l’hôpital en terme d’organisation et de démographie médicale.

Pour tenter d’infléchir cette baisse l’Établissement français des Greffes a rappelé aux équipes hospitalières en charge du prélèvement dans les hôpitaux l’attention qu’elles doivent porter au recensement exhaustif des sujets en état de mort encéphalique, en particulier les accidents vasculaires cérébraux et les donneurs potentiels de plus de 60 ans. En effet, en matière de greffe de rein par exemple, la littérature récente confirme l’obtention de bons résultats à partir de donneurs âgés par rapport au maintien en dialyse (1).

En parallèle, l’Établissement français des Greffes met à la disposition des équipes un nouvel outil, Donor Action, leur permettant d’améliorer le recensement et la prise en charge des donneurs potentiels au sein de l’hôpital. Il consiste à réaliser, au sein de l’établissement, une enquête d’opinion sur l’activité de prélèvement et, en parallèle, d’examiner le nombre de décès qui auraient pu conduire à un prélèvement. Les constats ainsi établis permettent d’envisager des corrections efficaces, notamment en terme d’organisation et de circulation de l’information, pour aboutir à une augmentation du prélèvement. Cet outil a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays (2).

Activité de greffe
La baisse de l’activité de prélèvement engendre une baisse de l’activité de greffe à partir de donneurs décédés d’environ 6% par rapport à l’année 2002. En revanche, l’activité de greffe à partir de donneurs vivants est en hausse de 15,6 %, en particulier pour les greffes de rein, la greffe de rein à partir de donneur vivants ne représentant cependant que 6 % de ces greffes. Le nombre de patients restant inscrits en liste d’attente au 1er janvier 2004 est de 6592, soit une hausse de 2,6 % par rapport au 1er janvier 2003 (6425 patients restant inscrits).

Les patients en attente de greffe de rein restent de loin les plus nombreux : 5377 malades restent inscrits en liste d’attente au 1er janvier 2004, soit une augmentation de 2,8% par rapport au 1er janvier 2003. En revanche, le nombre de patients inscrits en liste d’attente pour une greffe de rein-pancréas reste stable mais la mise en place de priorités pour les patients diabétiques de moins de 40 ans a largement fait diminuer l’attente des patients les plus jeunes.

Les patients restant inscrits sur la liste d’attente pour une greffe de foie ou de poumon sont également plus nombreux au 1er janvier 2004 qu’au 1er janvier 2003 : 458 patients restent inscrits pour une greffe de foie (contre 426 l’année passée) ; 177 restent inscrits pour une greffe de poumon, contre 156 l’année passée.

En revanche, les patients restant inscrits pour une greffe de cœur sont moins nombreux au 1er janvier 2004 (310) qu’au premier janvier 2003 (355), baisse évaluée à 13%. Il s’agit là d’une tendance déjà constatée depuis plusieurs années : l’indication de greffe pour les malades en insuffisance cardiaque n’est pas la greffe en première intention car d’autres traitements existent pour prendre en charge ces patients avant qu’une greffe ne soit nécessaire.

La baisse de l’activité de greffe en 2003 n’entraîne pas une augmentation du taux de décès des patients inscrits en liste d’attente. Le nombre de personnes décédées avant greffe enregistrées sur la liste d’attente passe en effet de 248 en 2002 à 252 en 2003.

Évolution de l’activité de greffe entre 2002 et 2003

Organes 2002 2003
Rein 2255 (108) 2127 (136)
Foie 882 (45) 833 (42)
Cœur 319 283
Poumon 89 (1) 76
Coeur-Poumon 20 16
Pancréas total 59 70
Intestin 9 5
Total 3633 3410

Évolution des malades inscrits en liste d’attente au 1er janvier 2003 et 2004

Organes 1er janvier 2003 1er janvier 2004
Rein dont rein/pancréas 5229 (152) 5377 (151)
Foie 426 458
Cœur 355 310
Poumon 61 59
Coeur-Poumon 156 177
Pancréas total 190 202
Intestin 8 9
TOTAL 6425 6592

Contacter le service de presse :
Bénédicte Vincent

- Par téléphone : 01 55 93 69 34

(1) Pour un bilan de cette littérature, voir Ch. Hiesse, F. Pessione, S. Cohen, « La greffe de reins à partir de donneurs âgés », La Presse Médicale, 2003 ; 32 : 844-53.
(2) Donor Action Foundation, octobre 2002 Les résultats provenant de 162 Unités de soins intensifs appartenant à 12 pays différents montrent une augmentation du prélèvement de 59% en 2 ans.

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶