« Vous aussi vous avez un don Et si vous en faisiez profiter les autres ? »

Mis à jour le : 11.07.12

16 novembre 2006 : top départ d’une campagne d’information sur le don de moelle osseuse. Un combat contre les idées reçues et un message-clé : des malades ont besoin de donneurs.





16 novembre 2006 : top départ d’une campagne d’information sur le don de moelle osseuse. Un combat contre les idées reçues et un message-clé : des malades ont besoin de donneurs.
Et si vous donniez un peu de vous-même ? L’Agence de la biomédecine, établissement public dépendant du Ministère de la Santé, lance ce 16 novembre 2006, une campagne en faveur du don de moelle osseuse, qui s’ouvre par la première semaine nationale de mobilisation sur le don de moelle osseuse du 16 au 22 novembre 2006. En rejoignant le Registre national des donneurs volontaires de moelle osseuse, chacun d’entre nous peut sauver des vies ! Une démarche citoyenne à destination de malades en France ou à l’étranger, qui peuvent avoir besoin d’une greffe.
Cette thérapeutique peut être proposée par le médecin dans le traitement de graves maladies du sang telles que les leucémies. Voila pourquoi l’Agence de la biomédecine en collaboration, avec l’Établissement Français du Sang, les centres hospitaliers et les associations, inaugure cette première semaine nationale de mobilisation sur le don de moelle osseuse. Mais cette bataille de sensibilisation ne s’arrêtera pas à ces quelques jours : elle marque le top départ d’une campagne d’information soutenue pendant trois ans.

Les objectifs
L’Agence de la biomédecine, qui exerce des missions d’encadrement et d’évaluation dans le domaine du prélèvement et de la greffe de cellules, a pour objectif d’augmenter le nombre des volontaires au don de moelle osseuse. De plus, elle veut aussi accroître la diversité des donneurs volontaires afin qu’un plus grand nombre de patients puisse être greffé. Le succès d’une greffe est en effet conditionné par la compatibilité génétique entre le donneur et le receveur.
Cette compatibilité dépend d’un système complexe, le système HLA, comparable à une « carte d’identité biologique » transmise génétiquement. Pour que deux personnes soient compatibles, leur système HLA doit être le plus identique possible. Dans le cas où le prélèvement de moelle osseuse n’est pas envisageable dans le cercle familial, le médecin greffeur fait appel aux Registres de donneurs volontaires. La compatibilité est alors très rare.
L’objectif que s’est fixée l’Agence de la biomédecine est ambitieux : faire en sorte qu’à terme au moins la moitié des patients greffés sur notre territoire le soient à partir du Registre français appelé Registre France Greffe de Moelle géré par l’Agence de la biomédecine. Actuellement, 27,3% des patients pris en charge sur le territoire ont reçu un greffon provenant du Registre français et 72,7% de Registres internationaux 1.
Atteindre cet équilibre permettra de mieux prendre en charge les patients qui ont besoin d’une greffe en France en simplifiant l’organisation de la greffe. Il est en effet plus simple de se procurer un greffon provenant du Registre français.
L’augmentation du nombre d’inscrits au Registre français permettra aussi à la France d’augmenter de façon significative sa contribution à la base de donnée mondiale des dix millions de donneurs de moelle osseuse.
Enfin, atteindre cet équilibre permettra de réduire le coût de la greffe en France puisque un greffon provenant d’un Registre international coûte presque trois fois plus cher qu’un greffon provenant du Registre français.
L’augmentation du nombre d’inscrits au Registre français permettra aussi à la France d’augmenter de façon significative sa contribution à la base de donnée mondiale des dix millions de donneurs de moelle osseuse.

Le dispositif national : au total plus de 24 000 points de distribution des documents à partir du 16 novembre 2006

Dans toute la France, des affiches et brochures destinées à informer le public seront disponibles dans les pharmacies d’officine, les centres d’accueil de l’Établissement Français du Sang et des centres hospitaliers ainsi qu’auprès des associations, des hôpitaux et des cliniques privées.
Avec une identité visuelle forte qui personnalise le donneur et valorise le don et une accroche « Marc 32 ans a un don » ou « Anne 24 ans a un don » qui éveille la curiosité, les affiches de la campagne ont pour objectif d’interpeller et d’intéresser le grand public. L’accroche joue sur la double compréhension du don : un don particulier que chacun peut avoir (artistique, manuel, intellectuel, artisanal…) et le don que tout le monde a : pouvoir sauver une vie en donnant sa moelle osseuse. La brochure qui les accompagne répond aux principales questions qu’un donneur potentiel peut se poser.

Elle s’appuie sur une approche pédagogique en trois temps : Pourquoi devenir donneur volontaire ? Comment devenir donneur volontaire ? Pour en savoir plus ? Affiches et brochures constituent un premier niveau d’information et de sensibilisation. Le but est d’inciter les personnes « qui entrent en contact » avec l’affiche ou le dépliant à se renseigner de façon plus approfondie en appelant le centre d’accueil le plus proche de chez eux ou en se connectant sur le site Internet dédié www.dondemoelleosseuse.fr

Les partenariats mis en place pour la campagne, en particulier avec l’Ordre des pharmaciens, optimisent la diffusion de ces documents.
En complément de ce dispositif, un bulletin de parrainage est envoyé aux 140 000 donneurs volontaires inscrits sur le Registre France Greffe de Moelle. Chaque donneur déjà inscrit sur le Registre est invité à parrainer une personne de son entourage (famille, ami, collègue…) pour qu’elle aussi devienne à son tour donneur volontaire.

Un dispositif d’information opérationnel dès le 16 novembre :

- la première semaine nationale de mobilisation sur le don de moelle osseuse du 16 au 22 novembre ;

- 2 millions de dépliants d’informations pédagogiques ;

- 120 000 affiches spécialement conçues pour interpeller le public ;

- un numéro vert 0 800 20 22 24 où se procurer gratuitement le dépliant d’information ;

- un site Internet dédié www.dondemoelleosseuse.fr

- 140 000 bulletins de parrainage destinés aux volontaires déjà inscrits afin qu’ils puissent sensibiliser leur entourage au don de moelle osseuse.
Et aussi un réseau humain auprès de qui trouver de l’information :
- les pharmacies d’officine ;

- les hôpitaux et les cliniques privées ;

- les services de greffe ;

- les centres d’accueil de l’Établissement Français du Sang et les centres d’accueil hospitaliers ;

- le réseau des associations impliquées dans l’information sur le don de moelle osseuse (2).

Autant de contacts, de rencontres possibles pour que chacun puisse s’informer et réfléchir sur le don de moelle osseuse.

L’événement dans Paris


C’est avec un « éclat » particulier que la campagne sera lancée à Paris où 34 miroirs seront disposés dans des lieux à forte fréquentation. Assortis du message « Vous aussi vous avez un don. Et si vous en faisiez profiter les autres ? », ces miroirs de deux mètres de haut seront propices, au propre comme au figuré, à la réflexion. Et, parions-le, au premier pas vers une démarche solidaire des citoyens.

Carine Camby, directrice générale de l’Agence de la biomédecine

Cette fin d’année 2006 est placée sous le signe d’une mobilisation générale pour le don de moelle osseuse. Le 16 novembre 2006, l’Agence de la biomédecine, en collaboration avec l’Établissement Français du Sang, les centres hospitaliers et les associations, lance une campagne d’information soutenue pendant trois ans, pour mieux répondre aux besoins nationaux en matière de greffe de moelle osseuse. Son enjeu : recruter 100 000 nouveaux donneurs, dans la continuité du plan Greffe 2004.

Recruter 100 000 nouveaux donneurs pour le Registre français devrait permettre à terme de greffer 50% des patients pris en charge en France pour une greffe non apparentée à partir du Registre français, ce qui correspond à l’état d’équilibre recherché dans un souci d’éthique et de solidarité réciproque avec les patients de tous les pays.

L’Agence de la biomédecine travaille de façon permanente à l’amélioration de la qualité du Registre des volontaires au don de moelle osseuse pour un meilleur accès des patients à la greffe, en améliorant en particulier, la rapidité d’identification d’un donneur pour le patient.

En étroite collaboration avec nos partenaires, tous impliqués pour recruter de nouveaux donneurs de moelle osseuse, nous espérons tous que les efforts de chacun pour amener le grand public à s’informer et à réfléchir au sujet de la moelle osseuse permettront à de nombreux malades de garder l’espoir d’une guérison prochaine.

Marche à suivre pour devenir donneur :



- se procurer sur le site www.dondemoelleosseuse.fr, un document d’information et le formulaire de pré-inscription et le renvoyer à l’adresse indiquée ;
ou

- commander gratuitement ce document et le formulaire de pré-inscription au 0 800 20 22 24. Des télé-conseillers peuvent répondre aux principales questions du public à ce même numéro.

A propos de l’Agence de la biomédecine
L’Agence de la biomédecine est un établissement public national, créé par la loi de bioéthique du 6 août 2004, dépendant du Ministère de la Santé. Elle exerce ses missions dans les domaines de la greffe, de la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines. L’Agence de la biomédecine gère également le Registre des volontaires au don de moelle osseuse.

Contacter le service de presse :
Ketchum

Stéphanie Trajin

- Par téléphone : 01 53 32 56 79


Agence de la biomédecine
Bénédicte Vincent

- Par téléphone : 01 55 93 69 34


(1) Source : Agence de la biomédecine - Rapport 2006
(2) France Moelle Espoir, France ADOT, Association Laurette Fugain, Association Nationale des Cheminots pour le don de sang bénévole, Union Nationale des Associations de Donneurs de Sang Bénévoles de la Poste et de France Telecom.

Agenda

 décembre 2016  
l m m j v s d
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
11 mars 2014

"Aventures de médecine : au coeur de l’homme"

Lire la suite : ▶